Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
À la une

Wembanyama et les Spurs perdent, mais le Frenchy confirme son statut de favori du public


CHANDAN KHANNA / AFP L’avant-centre français n°01 de San Antonio Spurs, Victor Wembanyama, saute pour tirer lors du match de basket-ball NBA entre les Dallas Mavericks et les San Antonio Spurs au AT&T Center de San Antonio, Texas, le 25 octobre 2023. (Photo de CHANDAN KHANNA / AFP)

CHANDAN KHANNA / AFP

Victor Wembanyama lors de son premier match NBA avec les San Antonio Spurs, à l’AT&T Center de San Antonio, Texas, le 25 octobre 2023.

BASKETBALL – Un premier match pour enfin toucher au rêve américain. Malgré un grand nombre de fautes commises – cinq en l’espace de 20 minutes, une sixième aurait été éliminatoire – Victor Wembanyama a fait trembler son équipe des Spurs face aux Dallas Mavericks, ce mercredi 26 octobre, lors de son premier match NBA à San Antonio.

Une fin de match où il a imposé un tempo intense sans toutefois pouvoir empêcher la défaite de son équipe, 126 à 119.

 » Peut-être que je voulais trop bien faire. Je n’ai pas investi mon énergie dans les bonnes choses. Je n’avais pas besoin de prendre autant de risques en défense. Mais ce n’est pas surprenant pour un premier match. »a confié ensuite Victor Wembanyama en conférence de presse.

En attendant, chaque action du Frenchy, auteur de 15 points en une vingtaine de minutes, a été saluée par les ovations et les acclamations du public – comme déjà lors de la pré-saison -, comme vous pouvez l’entendre dans les vidéos ci-dessous.

Pour son premier ballon peu de temps après l’entre-deux, Wembanyama s’est envolé pour bloquer un tir du meneur vedette de Dallas, Kyrie Irving. Un bon exemple de la menace défensive qu’apportent sa taille et ses bras interminables, pour celui qui est appelé à « révolutionner » le jeu. Son premier panier en NBA était également un panier à trois points.

Malgré ce début fou, le Français a plutôt raté son troisième quart-temps, où deux fautes offensives consécutives l’ont envoyé sur le banc (4 au total à ce moment-là). Une 5ème faute immédiate en début de 4ème quart-temps l’envoya sur le banc, avant une remontée animale en fin de match.

Wembanyama a en effet réveillé son équipe et fait exploser la foule avec 9 points dans la dernière période dont un dunk furieux, pour un total de 15 points (5 rebonds, 2 passes décisives, 1 contre). Insuffisant mais encourageant pour une équipe qui a quand même terminé l’année dernière dans la Conférence Ouest et qui est en pleine reconstruction.

Les supporters n’attendent que ça : le match s’est joué à guichets fermés pour l’une des soirées les plus animées de l’histoire du Frost Bank Center.

Voir aussi sur HuffPost :

hd1

Gérard Truchon

An experienced journalist in internal and global political affairs, she tackles political issues from all sides
Bouton retour en haut de la page