Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles locales

VIDÉO. Gérald Darmanin annonce l’ouverture d’une enquête administrative sur l’usage de la reconnaissance faciale dans la police


Publié


Durée de la vidéo :
1 minute

Recours à la reconnaissance faciale dans la police : Gérald Darmanin lance une enquête administrative.  -

Recours à la reconnaissance faciale dans la police : Gérald Darmanin lance une enquête administrative

Recours à la reconnaissance faciale dans la police : Gérald Darmanin lance une enquête administrative. – (FRANCE 5)

Le ministre de l’Intérieur a réagi lundi soir à la publication d’une information de Disclose selon laquelle son ministère utiliserait un logiciel de vidéosurveillance, dont une des fonctions permet la reconnaissance faciale, interdite en France.

Gérald Darmanin a annoncé sur France 5, lundi 20 novembre, avoir demandé une enquête administrative sur le recours par le ministère de l’Intérieur à la reconnaissance faciale grâce à un logiciel de vidéosurveillance.

Le ministre de l’Intérieur a réagi à la publication d’informations du site de recherche Disclose selon lesquelles les policiers utilisaient un logiciel de vidéosurveillance édité par BriefCam, dont une des fonctions permet la reconnaissance faciale. « Nous utilisons BriefCam comme n’importe quel autre logiciel, mais sous l’autorité d’un magistrat. » il a dit dans le spectacle « Cà vous ». « Mais », a-t-il ajouté, « non, à ma connaissance, nous n’utilisons pas la reconnaissance faciale. »

« Procédure de contrôle » initiée par la CNIL

Soulignant que la Direction générale de la police nationale avait levé en février l’interdiction de recourir à la reconnaissance faciale, Gérald Darmanin a annoncé avoir « a demandé une enquête administrative dans un délai de trois mois », puis, dit-il, qu’il « Sans aucun doute. »

La CNIL, autorité indépendante qui protège la vie privée des Français, a annoncé mercredi dernier le lancement d’une « procédure de contrôle » adressée au ministère de l’Intérieur après la publication de l’enquête Disclose.




Gn fr loc

Malagigi Boutot

A final year student studying sports and local and world sports news and a good supporter of all sports and Olympic activities and events.
Bouton retour en haut de la page