Nouvelles

VIDÉO. Brad Pitt en jupe… la tendance a un nouvel adepte


En tailleur à Londres, les mains dans les poches de son pantalon saumon à Paris, en jupe marron à Berlin. C’est en Allemagne que Brad Pitt aura finalement fait le plus sensation, vestimentairement parlant, en défendant le film « Train à grande vitesse » de David Leitch en salles le 3 août. L’acteur de 58 ans a ainsi dévoilé ses mollets tatoués avec le plus grand naturel. Ce choix n’est pas passé inaperçu. « Iconique » selon Vogue, « le moment mode de la semaine » pour Vanity Fair.

En 2004 à l’occasion de la sortie d’un autre film, « Troie » dans laquelle il incarnait Achille en jupe dans la Grèce antique, l’Américain prédisait déjà que cette tenue serait bientôt la devoir du vestiaire masculin. « Les hommes porteront des jupes d’ici l’été prochain. C’est ma prédiction », a-t-il affirmé. Le voici en train d’accomplir la prophétie… près de 20 ans plus tard.

Avant Brad Pitt, d’autres célébrités se sont laissées tenter par une jupe ou une robe comme Harry Styles, Jared Leto ou Billy Porter. Dépasser les conventions de genre est en fait une idée qui fait son chemin depuis les années 1970. A l’époque, le couturier français Jacques Esterel plaidait pour que les hommes puissent aussi adopter la robe.

Pour eux, il dessine toutes les nuances, façonne un style et entre dans l’histoire. « Je pense avoir ouvert la dernière porte de la liberté, il cria. Il est devenu évident qu’un homme en robe gagne en dignité et ne perd rien en virilité puisque pour moi la virilité ne s’habille pas mais s’exerce ».

A partir des années 1980, Jean Paul Gaultier révolutionne à son tour le vestiaire de ces messieurs avec plusieurs défilés sublimant l’homme en jupe, arguant que « les garçons ont changé d’attitude », qu’ils veulent séduire autrement et que le costume trois pièces a évolué.

Trois jupes dessinées par Jean-Paul Gaultier.  (AFP/INA)

Aux yeux du couturier, jupe et virilité font à nouveau bon ménage. Brad Pitt associe jupe et viralité. Mais surtout, il porte ce vêtement cool, comme si en 2022 il n’y avait plus de débat, qu’il n’était plus nécessaire de se justifier. Nous ne sommes pas « l’homme le plus sexy du monde » nommé deux fois par le magazine People pour rien…



Grb2

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page