Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Bourse Entreprise

Victime d’escroquerie : BMO l’a privé de l’accès à son propre argent pendant 37 jours


Un jeune père n’a pas eu accès à son argent depuis 37 jours et ne peut pas respecter ses obligations financières puisque son compte BMO a été bloqué en raison d’activités suspectes.

Jonathan Labrie Dumoulin a effectué de multiples visites à la banque au cours des dernières semaines pour demander une compensation et retrouver l’accès à ses fonds. Devant la lenteur et le manque de coopération, il a décidé d’ouvrir un nouveau compte à la Banque Nationale, ce qui lui permettra enfin de toucher sa paie cette semaine.

« La banque m’a fait sentir que c’était de ma faute et je dois prouver que ce n’est pas moi qui ai triché. Je me sens découragé et j’ai peur de ne plus jamais revoir mon argent », a déclaré l’homme de 33 ans, qui a porté plainte pour escroquerie auprès de la police de Granby.

Le cauchemar a commencé le matin du 24 octobre, lorsqu’une transaction de dépanneur a été refusée. Jonathan a vérifié son compte bancaire et s’est rendu compte qu’un hacker avait été très actif durant la nuit : trois chèques de 1182,09$, 2182,09$ et 4182,09$ y avaient été déposés, puis des dizaines de petits virements au nom de OUBLA avaient été effectués. Il y a eu aussi un paiement de 522$ chez Bell et une transaction de 3146$ chez RockAuto.

Sans ressource

Le jeune homme s’est immédiatement rendu à sa banque à Granby. Son dossier devait être acheminé au Centre antifraude du Canada (CAFC) afin que la lumière soit faite, mais cela n’aurait été fait qu’au bout de trois jours.

« Je pensais que ça allait se régler rapidement avec l’assurance anti-fraude, mais ça a été le début du bordel », raconte ce père de deux jeunes enfants, qui ne peut plus payer son emprunt immobilier, sa facture d’électricité, ni ses cartes . le crédit.

Jonathan Labrie Dumoulin affirme que le BMO ne retourne jamais ses appels et que c’est lui qui se démène pour obtenir des informations sur son dossier. À quelques reprises, il a voyagé de Montréal à Granby pour se rendre à la banque. On lui avait dit que l’enquête du CAFC prendrait une dizaine de jours. Mais après 30 jours d’attente, on lui a demandé de fournir une analyse antivirus de son ordinateur afin que l’enquête puisse se poursuivre.

« Je vivais sans argent depuis 30 jours et maintenant je devais payer pour faire vérifier mon ordinateur ? Je ne pouvais pas y croire ! Et en plus, on m’a dit qu’il fallait user de ma débrouillardise ! dit celui qui travaille comme téléphoniste.

Enquête policière

Il a fait scanner son Mac le 25 novembre. Il attend toujours un suivi de la banque, qui a effacé les faux dépôts de chèques de son compte, ainsi que six des virements du pirate, mais n’a pas fourni de détails.

Chez BMO, nous indiquons que le délai de traitement d’un problème peut varier selon sa complexité. La police de Granby a ouvert une enquête après que M. Labrie Dumoulin a déposé une plainte pour fraude.

En cas d’attaque, il est recommandé de contacter immédiatement votre banque pour faire bloquer le compte ou la carte. Si vous souhaitez qu’une enquête pénale soit ouverte, vous devez porter plainte auprès de la police.

Les pirates adorent toute la saison des achats des Fêtes

La vigilance est de mise en tout temps, mais surtout pendant les vacances, lorsque les pirates sont encore plus actifs.

« Ils essaient d’obtenir un peu d’informations de votre part de différentes manières et quand ils en ont assez, ils attaquent. Il devient très difficile de démontrer à la banque que vous n’êtes pas le fraudeur, car ils sont connectés avec votre numéro de carte et votre mot de passe, comme s’ils entrait chez vous avec la clé », observe Simon Fontaine, expert en cybersécurité et président d’ARS Solutions .

Parmi les moyens privilégiés par pour extraire des informations : les applications gratuites non sécurisées, sur lesquelles vous avez peut-être donné beaucoup de détails sur vous-même, les mails et SMS de phishing.

Ils comptent sur l’urgence

Sans se prononcer sur un cas particulier, la police observe une panoplie de stratagèmes.

« Les fraudeurs misent souvent sur l’urgence et vous demandent beaucoup d’informations, par exemple pour débloquer un compte. C’est un piège », a déclaré le porte-parole de la police de Granby, Guy Rousseau.

Pour vous protéger : évitez les codes ou mots de passe faciles, comme les anniversaires, les adresses ou les prénoms. Et, vous devez les changer régulièrement, puis vérifier souvent les transactions de vos comptes bancaires.

Aussi, ne gardez aucune information sensible dans votre téléphone.

« Un pirate informatique qui pénètre dans le réseau informatique d’une entreprise y reste en moyenne 160 jours et à partir de là, il peut pénétrer dans votre téléphone, car il existe des connexions depuis les boîtes de messagerie. Vos informations sont partout », prévient M. Fontaine.

Avez-vous des informations à partager avec nous sur cette histoire ?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs ?

Écrivez-nous au ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.



journaldemontreal-boras

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page