Skip to content
vers une hausse de la production au T2

Les entreprises de l’industrie manufacturière anticipent une hausse de leur production au deuxième trimestre (T2) 2022, selon le Haut-Commissariat au Plan (HCP). Ces anticipations seraient imputables, d’une part, à une hausse de l’activité de l' »Industrie automobile » et de l' »Industrie alimentaire » et, d’autre part, à une diminution de celle de la « Fabrication d’autres métaux non métalliques ». produits minéraux » et « Industrie chimique », explique le HCP dans sa récente note sur les résultats des enquêtes trimestrielles de conjoncture dans le secteur des industries manufacturières, extractives, énergétiques et environnementales et dans le secteur de la construction.

En ce qui concerne les perspectives d’emploi, les industriels prévoient une stabilité globale du nombre de salariés employés. Au deuxième trimestre 2022, plus de la moitié (58%) des entreprises de l’industrie manufacturière ont rencontré des difficultés d’approvisionnement en matières premières, principalement celles d’origine étrangère, poursuit le HCP. Les stocks de matières premières durant ce trimestre sont à un niveau normal et la trésorerie est jugée « difficile » selon 28% des patrons. Par branche, cette proportion atteint 34% dans l’« Agro-alimentaire ». En ce qui concerne l’industrie extractive, les entreprises de ce secteur s’attendent à une augmentation de leur production, indique le HCP, notant que cette évolution est principalement attribuable à une augmentation de la production de phosphates.

En termes de nombre de salariés employés, les patrons de ce secteur prévoient une baisse. La production d’énergie attendue pour le T2-2022 connaîtrait une hausse attribuable à une augmentation de la « Production et distribution d’électricité, de gaz, de vapeur et de climatisation ». Quant à l’emploi, il connaîtrait une baisse. Pour le même trimestre, les entreprises de l’industrie de l’environnement anticipent une stabilité de la production, notamment dans les activités « Collecte, traitement et distribution d’eau », et des effectifs stables. Au premier trimestre 2022, le HCP rapporte que la production de l’industrie manufacturière aurait connu une stabilité, conséquence d’une hausse de la production dans les branches de la « Métallurgie », « Industrie pharmaceutique » et « Manufacture de boissons » et d’une baisse en production dans la branche « Industrie automobile » et « Fabrication de textiles ». De leur côté, les carnets de commandes du secteur sont jugés à un niveau normal par les chefs d’entreprise et les prix de vente des produits manufacturés auraient augmenté au premier trimestre Quant à l’emploi, il aurait connu une stabilité.Globalement, le taux d’utilisation des capacités de production (TUC) dans l’industrie manufacturière se serait établi à 77%.

Au cours de cette même période, la production de l’industrie extractive aurait enregistré une baisse attribuable à une baisse de la production de phosphates. Les carnets de commandes auraient été à un niveau normal et l’emploi aurait baissé. La production de l’industrie de l’Energie aurait connu une baisse principalement due à la réduction de la « Production et distribution d’électricité, de gaz, de vapeur et de climatisation ». Quant aux carnets de commandes, ils sont réputés se situer à un niveau normal. L’emploi, quant à lui, aurait connu une baisse. De son côté, la production de l’industrie environnementale aurait enregistré une stabilité imputable à une stagnation de l’activité de « Captage, traitement et distribution de l’eau ». Quant aux carnets de commandes de ce secteur, ils se seraient stabilisés à un niveau normal et l’emploi aurait été stable.



lematin

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.