Politique

« Une partie » de la TVA viendra « garantir le financement de l’audiovisuel » public, souligne Prisca Thévenot


Après la suppression de la redevance audiovisuelle, votée ce samedi matin à l’Assemblée nationale, la députée Renaissance Prisca Thévenot explique comment celle-ci sera compensée pour financer l’audiovisuel public.

Article écrit par

Publié

Temps de lecture : 1 minute.

« Il y aura une part des recettes de la TVA qui garantira le financement de l’audiovisuel [public] en France», a souligné Prisca Thévenot, députée Renaissance des Hauts-de-Seine, samedi sur franceinfo, à la suite de la suppression de la redevance audiovisuelle. Cette mesure a été votée dans la matinée à l’Assemblée nationale, lors de l’examen en première lecture du projet de loi de finances rectificative pour 2022. C’était une promesse d’Emmanuel Macron, faite lors de la dernière campagne présidentielle.

« Bien sûr« , le financement de l’audiovisuel public avec une part des recettes de TVA »ne se fera pas au détriment de tous les services publics que nous devons continuer à renforcer pour les Français« , a-t-elle assuré.

Le porte-parole de La République en marche a aussi critiqué les alternatives suggérées par certains de ces confrères de l’hémicycle. « J’entends toutes les propositions qui ont été faites sur les bancs de la gauche, mais ce sont des usines à gaz qui n’expliquent pas comment on répond tout de suite à la crise du pouvoir d’achat des Français, tout en garantissant l’indépendance audiovisuelle», a-t-elle estimé. Le PS, par exemple, prône une « taxe progressive » pour assurer le financement de l’audiovisuel public.

« C’est complètement hypocrite de dire que le système de redevances, tel qu’il existait, n’avait besoin que d’un petit ajustement.», a insisté l’élu. D’après elle, « ça n’a pas marché, et d’ailleurs des lignes budgétaires ont été votées en permanence au Parlement pour permettre aux gens de venir à la cagnotte pour assurer cette garantie de financement du secteur audiovisuel, puisque le mécanisme ne suffisait pas à lui seul.« 



francetvinfo

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page