Skip to content
Une nouvelle infirmière recrutée au CLSC de Senneterre


La mairesse Nathalie-Ann Pelchat, qui confirme la nouvelle, précise que la municipalité poursuit ses efforts pour recruter trois autres infirmières et rouvrir l’urgence 24 heures sur 24.

La municipalité a reçu plusieurs appels et demandes de renseignements d’infirmières de toute la province pour en savoir plus sur les conditions de travail et de vie dans la région.

Cependant, la maire affirme que les choses ne vont pas au rythme prévu même si elle reste confiante quant à l’issue de l’affaire.

Nous avons des discussions sérieuses avec deux autres infirmières. Alors c’est très positif pour nous, en espérant que ces deux infirmières deviendront nos numéros deux et trois et qu’il ne nous reste plus qu’une infirmière à trouver. Nous serions très heureux avec tout celadit le maire.

On s’attend à ce que si jamais on arrive à en avoir trois, même si on n’en a pas quatre tout de suite, on sait qu’il y a des infirmières qui seront prêtes à faire des heures supplémentaires, on arrivera peut-être à convaincre le CISSS AT de rouvrir l’urgence 24 heures par jour. Nous espérons que quelque chose se passera d’ici fin janvier, Elle ajoute.

La future mairesse de Senneterre à partir du 7 novembre, Nathalie-Ann Pelchat

Photo : Radio Canada

La municipalité qui multiplie les opérations de séduction.

Cette fois, elle lancera une courte vidéo pour promouvoir les attraits de la municipalité auprès des candidats potentiels.

On a beaucoup parlé du programme incitatif, mais ici on veut montrer ce qu’est Senneterre, les attraits de la municipalité, pour que les gens voient vraiment plus notre territoire. C’est une courte vidéo réalisée par un citoyen de Senneterre, qui explique un peu les écoles, les CPE que nous avons, les attraits en matière de loisirs et de sports, les différents services offerts ici., résume Nathalie-Ann Pelchat.

Rappelons que l’urgence de Senneterre est fermée de 16 h à 8 h depuis le 18 octobre et le CISSS AT justifie cette fermeture par le manque d’effectifs.

La municipalité offre jusqu’à 20 000 $ en primes aux infirmières qui décident de travailler au CLSC.

canada-lapresse

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.