Une frappe russe fait au moins 13 morts et une soixantaine de blessés à Tchernihiv

Trois frappes attribuées à la Russie ont visé « directement » un bâtiment social, a dénoncé le maire de la ville. Des dizaines de véhicules ont également été touchés.

Publié


Mise à jour


Temps de lecture : 1 min

Au moins 13 personnes ont été tuées après une attaque russe mercredi matin à Tchernihiv, dans le nord de l’Ukraine, selon un bilan provisoire donné par le chef du ministère ukrainien de l’Intérieur sur Telegram. Vers 9h (heure locale), « trois explosions se sont produites dans la ville »le maire de la ville, Oleksandr Lomako, a rapporté à la télévision nationale, ajoutant qu’il s’agissait d’un triple « grève directe contre un bâtiment d’infrastructure sociale ». Le bombardement a également fait une soixantaine de blessés.

« Nous avons coupé toutes les communications dans cette zone : électricité, gaz. Afin d’éviter des destructions encore plus grandes. », a également déclaré l’édile. Pendant que le gouverneur de la région de Tchernihiv discute « de nombreux blessés »les autorités locales ont appelé les habitants à venir donner leur sang, rapporte le média RBC Ukraine sur Telegram.

Volodymyr Zelensky dénonce le manque de soutien occidental

Sur Telegram, le président ukrainien a déclaré que cette triple frappe « cela ne serait pas arrivé si l’Ukraine avait reçu suffisamment d’équipements de défense aérienne ». Alors que le Congrès américain continue de bloquer toute aide militaire américaine, le dirigeant ukrainien appelle à un soutien accru des partenaires de l’Ukraine pour l’aider à se défendre.

Attaquée dès les premiers jours de l’invasion russe, la ville de Tchernihiv fut le théâtre d’une bataille qui vit le retrait des troupes de Moscou. Depuis, cette ville du nord-est du pays située près de la frontière avec la Russie est fréquemment bombardée.

Quitter la version mobile