Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles sportives

« Une force collective émerge », s’enthousiasme Didier Deschamps


« Une force collective se dégage à l’extérieur et ça se voit sur le terrain », s’est satisfait samedi l’entraîneur Didier Deschamps après la victoire en Coupe du monde contre le Danemark (2-1) grâce à Kylian Mbappé, « un joueur extraordinaire ».

Journaliste : Depuis des mois, vous entendez parler de la malédiction des champions en titre, éliminés au premier tour des trois dernières éditions. Était-ce une force motrice pour votre groupe ?

Didier Deschamps « Bientôt je vais devoir remercier tous ceux qui m’en ont parlé ! Vous (les journalistes) êtes debout. C’était factuel. Je ne suis jamais inquiet, aujourd’hui c’est une joie. Vous savez, l’environnement n’est pas toujours les plus paisibles (en référence aux nombreuses blessures, ndlr) Mais quand je suis avec les joueurs, je fais en sorte d’aller jusqu’au bout avec ceux qui sont là. Pas d’angoisse ni d’inquiétude, pour la bonne raison qu’à un moment donné le Les statistiques sont faites pour être contredites. On ne va pas s’emballer mais c’est très bien ce qu’on a fait jusqu’à présent. « Au-delà de la qualité du groupe, les joueurs sont des concurrents. Il y a une force collective qui se dégage à l’extérieur, et sur le terrain ça se voit aussi. Nous en aurons besoin pour ce qui nous attend. »

Journaliste : Pouvez-vous résumer la prestation de Kylian Mbappé ?

Didier Deschamps : « Kylian est un joueur extraordinaire. Il a cette capacité à être décisif, à faire la différence, même si les adversaires s’arrangent. Le fait d’avoir aussi d’autres joueurs autour de lui qui amènent du danger, ça lui permet d’être un peu plus libéré Et au-delà de ses énormes qualités, il fait partie d’un collectif, il fait beaucoup d’efforts. Il s’est fixé cet objectif de la Coupe du monde et l’équipe de France aura besoin d’un très bon Kylian. C’est un leader. (… ) Kylian ne va pas parler, c’est pas vraiment son truc, mais à cause de ce qu’il fait c’est une locomotive. N’Golo Kanté, on ne l’a pas entendu en 2018, mais ça ne l’a pas empêché (d’être un leader sur le terrain). »

Journaliste : Pourquoi avez-vous titularisé Jules Koundé à la place de Benjamin Pavard comme latéral droit ? Et qu’avez-vous pensé du retour à la compétition de Raphaël Varane ?

Didier Deschamps : « Benjamin sortait d’un match très compliqué pour lui (contre l’Australie, ndlr), je sentais qu’il valait mieux respirer. J’ai eu de longues discussions avec Jules avant de faire la liste, il était prêt à jouer à ce poste-là ( …) Jules a été efficace, évidemment il n’a pas dû trop déborder car avec la flèche devant lui (Ousmane Dembélé, ndlr), il ne peut pas aller plus vite. Il est plus dans un rôle de bouclage, de équilibre, il a fait une bonne prestation. Quant à Raphaël, il était prêt, on a tout fait pour ça. Il était prêt pour le premier match mais d’après les discussions que j’ai eues avec lui, le fait qu’il ait pu faire trois autres entraînements séances, ça lui donnait quand même un peu plus de certitude par rapport au fait qu’il n’avait pas joué depuis un peu plus d’un mois. Je sais que dans les vingt dernières minutes il y a toujours un risque, c’est pour ça que je l’ai sorti. Il a failli raté cette coupe du monde, il le sait, aujourd’hui il est là et on aura besoin de lui. »

europe1

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page