Nouvelles localesPolitique

une chanson traditionnelle et de nombreux détournements


MACRON. Lors d’un déplacement dans les Hautes-Pyrénées, jeudi 21 juillet 2022, le président Emmanuel Macron a été filmé en train de chanter « Le refuge ». Une séquence qui a donné lieu à de nombreuses parodies.

[Mis à jour le 22 juillet 2022 à 23h16] En déplacement dans les Hautes-Pyrénées, à Argelès-Gazost, jeudi 21 juillet, le chef de l’Etat, Emmanuel Macron s’est joint à une chorale locale pour chanter « Le Refuge » d’Edmond Duplan, qui est un classique de la chanson traditionnelle pyrénéenne. Béret sur la tête, entouré du chœur, le président se met à chanter. Pourtant, la gêne est évidente, puisqu’Emmanuel Macron semble ne pas connaître, ou trop peu, les paroles de la chanson. Ce test a fait rire les réseaux sociaux, mais a aussi fait réagir un homme politique. Alors dans le journal Sud OuestJean-Lassalle, qui a chanté une chanson pyrénéenne à l’Assemblée nationale en 2003, reconnaît : « Il a fait de son mieux ».

Emmanuel Macron s’est rendu dans les Pyrénées ce jeudi 21 juillet, après son déplacement en Gironde, où il a rencontré les autorités et les pompiers qui combattent les incendies. Le président de la République a souhaité être présent sur une étape du Tour de France, ce même jour. Et pour le chef de l’Etat, il valait mieux se rendre dans les Pyrénées que dans les Alpes, tant ce massif montagneux lui est si cher. « Un paradis vert où je continue d’aller, le lieu d’origine de mes grands-parents, celui où je me réfugiais chaque été », a-t-il confié au magazine Zadig en 2021. « Un lieu synonyme de bonheur absolu, avec des repères très stables, que je retrouve encore aujourd’hui – par exemple quand je vois la chaîne des Pyrénées sous un angle très particulier, celui qu’on voit avant que les coureurs du Tour de France ne le fassent attaquer le Tourmalet », a-t-il dit.

S’il est attaché à cette région, la méconnaissance d’Emmanuel Macron du chant pyrénéen a été commentée et détournée sur les réseaux sociaux. Certains ont ainsi comparé son approximation à celle de Jacques Chirac qui ne connaissait pas les noms des joueurs de football de la Coupe du monde 1998 et qui a donné les noms trop tard. D’autres ont simplement détourné la tête du président pour lui faire chanter un autre air. Nul doute que le président regrette déjà cet événement.

GrP1

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page