Nouvelles du monde

Une cagnotte « insultante » pour le Tour de France Femmes

Les organisateurs du Tour de France ont été accusés d’avoir offert un montant « insultant » en prix dans le Tour de France Femmes de cette année.

Après des années de tentatives infructueuses et d’incarnations sans enthousiasme, le cyclisme féminin aura enfin une course à comparer au Tour de France masculin lorsque la course en huit étapes débutera dimanche à Paris.

Amaury Sports Organisation (ASO), les organisateurs de l’événement, offrent une bourse de 250 000 € pour l’événement – ce qui en fait la course la plus riche du peloton féminin cette année – avec l’aimable autorisation du géant du cyclisme virtuel Zwift en tant que sponsor principal .

Mais ce chiffre équivaut à seulement un dixième de la cagnotte de 2,2 millions d’euros offerte cette année au Tour masculin, bien qu’il soit trois fois plus long que celui des femmes.

« Si les femmes courent pendant huit jours et les hommes 21, alors non, je ne pense pas que ce devrait être un partage 50-50 », a déclaré la militante cycliste Kathryn Bertine, qui a cofondé Le Tour Entier, le groupe de pression qui poussé à la création de La Course en 2014 et a passé des années à faire pression sur ASO pour relancer un Tour féminin.

«Mais cela devrait absolument être égal à ce que les hommes gagnent pendant ces huit jours. C’est insultant qu’ils [ASO] en font la promotion comme le plus gros prix en argent de tous les temps et ce n’est qu’un dixième de la bourse des hommes. Le prix record en argent ne peut pas être un pansement pour le fait que si ce n’est pas égal, ce n’est pas égal.

Le cyclisme n’est pas étranger à son écart de rémunération entre les sexes et de grandes disparités subsistent au sein du peloton professionnel féminin. Certaines coureuses, par exemple, ne recevront aucune rémunération pour participer au Tour de France Femmes, où la gagnante au sommet de La Super Planche des Belles de la huitième étape le 31 juillet empochera 50 000 € (43 000 £). Cela équivaut à seulement un dixième de ce que recevra le vainqueur du Tour masculin de cette année.

Tous les coureurs masculins terminant sur les Champs Elysées à Paris ce week-end remporteront au moins 1 000 €, avec des chèques de 200 000 € et 100 000 € pour les places restantes sur le podium. Dans l’épreuve féminine, un total de 200 000 € sera réparti entre les vainqueurs d’étape, les détenteurs de maillot et les vainqueurs et autres premiers du classement général.

Louise Gibson, qui a cofondé l’équipe des Internationelles qui, ces dernières années, a parcouru toutes les étapes du Tour masculin pour protester contre l’absence d’équivalent féminin, a averti qu’il restait du travail à faire pour atteindre une plus grande parité salariale.

« Je ne m’attendrais pas à ce que le prix en argent soit le même que celui des hommes quand ce n’est pas le même genre de course, en termes de types d’étapes ou de longueur, mais c’est là que notre bataille continuera », a déclaré Gibson. « Ce n’est pas l’égalité. Nous continuerons à nous battre jusqu’à ce qu’il y ait quelque chose d’aussi prestigieux que le Tour de France auquel les femmes puissent aspirer à courir.

« Il y a encore tellement de lutte à faire pour combler cet écart de rémunération entre les sexes, donc c’est maintenant plus un message d’égalité pour obtenir une meilleure couverture, un meilleur parrainage. »

L’Alliance des cyclistes, le syndicat indépendant représentant les cyclistes professionnelles féminines, a qualifié la bourse de prix de l’épreuve féminine de « décevante », mais a déclaré que le principal problème le plus populaire à défendre au nom des cyclistes continuait d’être la couverture en direct.

En réponse, ASO a souligné que la bourse de 250 000 € du Tour de France Femmes était supérieure à certaines courses masculines en huit étapes, comme le Critérium du Dauphine, qui dispose actuellement d’une bourse de 120 000 €. « Nous ne pouvons pas comparer avec le Tour de France et ses 120 ans d’histoire », a-t-il déclaré dans un communiqué.


telegraph Uk

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page