Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles locales

Une blogueuse anti-féministe n’a aucun remords


Un antiféministe reconnu coupable d’avoir attisé la haine envers les femmes sur son blog se soucie plus du confort de sa vieillesse s’il devait être condamné à une peine de prison que des conséquences de ses actes sur ses victimes.

• Lisez aussi : Une fan de Marc Lépine coupable d’avoir fomenté la haine contre les femmes

« Il a juste peur de perdre son HLM [habitation à loyer modique]. Je ne vois pas pourquoi il le perdrait », a argumenté vendredi Me Roxane Laporte, procureure du Roi, propose une peine de prison pour Jean-Claude Rochefort.

Une peine d’emprisonnement d’un an serait juste pour la femme de 73 ans, a-t-elle soutenu lors des présentations sur la peine au palais de justice de Montréal.

Rochefort a été reconnu coupable d’avoir fomenté la haine envers les femmes dans des publications à l’automne 2019, à la veille des commémorations de la tuerie du 6 décembre 1989, où 14 femmes ont été assassinées à l’École Polytechnique par Marc Lépine.

« Il n’a pas de questionnement. Quand il dit qu’il n’a plus rien à perdre, c’est inquiétant », a poursuivi le procureur.

L’une des femmes qu’il a ciblées dans ses écrits, la militante féministe Mélissa Blais, a témoigné de l’impact du crime.

« Je n’ai pas seulement peur pour ma sécurité. J’ai aussi peur que d’autres femmes meurent de la main d’un tueur qui aurait décidé de suivre les suggestions de M. Rochefort », souffle-t-elle.

De plus, lorsqu’on lui a demandé s’il envisageait d’écrire à nouveau sur les femmes, Rochefort a répondu qu’il avait épuisé le sujet.

L’adorateur de Marc Lépine a ajouté se passionner, désormais, pour le piano, la guitare et la littérature allemande moderne.

Il se fait passer pour une victime

Il s’est également fait passer pour une victime, affirmant que s’il devait déménager, il perdrait son accès aux services de santé à proximité.

La procureure du Roi multiplie les efforts pour lui soutirer une once d’empathie, mais Rochefort préfère détourner ses questions.

De son côté, la défense a demandé une peine de 9 mois à purger à domicile. La peine sera prononcée le mois prochain par le juge Pierre Labrie.

Avez-vous des informations à partager avec nous sur cette histoire ?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs ?

Écrivez-nous au ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

journaldemontreal

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page