Skip to content
Une autre inondation en Colombie-Britannique


La Colombie-Britannique était en alerte maximale jeudi avec l’arrivée d’une nouvelle dépression qui devrait laisser des dizaines de millimètres de pluie sur la côte du Pacifique, dévastée par des inondations monstres il y a dix jours.

• Lire aussi : Le gouvernement fédéral contribue 4,1 millions de dollars pour aider la chaîne d’approvisionnement

« La baie Howe, ainsi que les parties nord de la région métropolitaine de Vancouver et de la vallée du Fraser, recevront jusqu’à 80 mm de pluie d’ici vendredi matin. En attendant, dans les parties sud de la région métropolitaine de Vancouver et dans la vallée du Fraser, il tombera jusqu’à 50 mm de pluie d’ici vendredi matin », a détaillé Environnement Canada jeudi matin.

Ces quantités, bien inférieures aux 200 à 250 mm laissés par la tempête historique du 13 au 15 novembre, pourraient encore aggraver grandement la situation, la province n’ayant toujours pas réussi à se remettre des précédentes pluies torrentielles.

« Comme vous le savez, nous aurons à nouveau de la pluie. Cela aura un impact sur les terres et les routes inondées », a déclaré mercredi le ministre de la Sécurité publique, Mike Farnworth.

Le gouvernement craint que le sol et les rivières ne soient pas en mesure d’absorber ces nouvelles précipitations, ce qui provoquerait davantage d’inondations.

Le nouveau creux survient alors que la route 1 dans la vallée du Fraser doit enfin rouvrir à la circulation jeudi. Les premiers trains du Canadien Pacifique ont également atteint le port de Vancouver mercredi, plus d’une semaine après la catastrophe, tandis que ceux du Canadien National devaient atteindre le port jeudi.

À ce jour, six décès liés aux coulées de boue de la mi-novembre ont été confirmés, tandis que les dégâts devraient se chiffrer en milliards de dollars.

« Nous avons été mis à l’épreuve, catastrophe après catastrophe, au cours des dernières années. À chaque fois, nous avons surmonté ces défis en travaillant ensemble et en nous aidant les uns les autres », a déclaré le ministre Farnworth dans un appel aux dons pour venir en aide aux victimes.

Rappelons que la Colombie-Britannique a été mise à rude épreuve ces dernières années, entre les millions d’hectares de forêt ravagée par les incendies ces dernières années, la destruction du village de Lytton en juillet et le dôme thermique qui a fait des centaines de morts. l’été dernier, sans oublier la pandémie et la crise des opioïdes, également responsables de milliers de morts.

VOIR ÉGALEMENT

journaldemontreal

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.