Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles

Une Américaine parmi les otages libérés au sixième jour du cessez-le-feu entre Israël et le Hamas, confirme Biden


Un citoyen américain faisait partie du dernier groupe d’otages libérés par Hamas Mercredi, le président Biden et des responsables d’Israël et du Qatar l’ont confirmé. Liat Beinin faisait partie des 16 otages libérés le sixième jour du cessez-le-feu temporaire entre Israël et le groupe militant qui gouverne Gaza.

« J’ai de très bonnes nouvelles à annoncer. Liat Beinin est en sécurité en Egypte, elle a traversé la frontière », a déclaré M. Biden dans un bref discours mercredi après-midi. « J’ai parlé avec sa mère et son père, ils sont très reconnaissants et, euh, les choses avancent bien. Elle sera bientôt à la maison avec ses trois enfants. C’est tout ce que j’ai à dire pour le moment. » Le gouvernement israélien a indiqué son nom comme étant Liat Binin Atzili, âgée de 49 ans.

« Je suis incroyablement soulagé et reconnaissant que ma fille soit en vie et qu’elle soit bientôt rendue à sa famille », a déclaré son père, Yehuda Beinin, dans un communiqué. « Même si je suis ravi qu’elle nous retrouve, je reste déterminé à ramener mon gendre, Aviv, à la maison également. » Il a remercié le président Biden d’avoir contribué à obtenir la libération des otages et a ajouté : « Nous devons continuer à travailler pour ramener tous les otages chez eux ».

Beinin faisait partie d’un groupe de 10 otages israéliens et bi-citoyens libérés mercredi, aux côtés de quatre citoyens thaïlandais, selon les déclarations de l’armée israélienne et du ministère qatari des Affaires étrangères.

« Il y a peu de temps, les représentants de la Croix-Rouge ont transféré les 10 otages libérés israéliens et 4 thaïlandais vers l’Egypte. Les otages libérés sont actuellement en route vers Israël via l’Egypte jusqu’au point de rencontre avec nos soldats », a déclaré l’armée israélienne dans un communiqué. déclaration. Il a ensuite confirmé qu’ils étaient de retour sur le territoire israélien, où ils seraient emmenés dans des hôpitaux pour retrouver leurs familles.

Parmi eux, cinq mineurs et cinq femmes, dont une mineure de nationalité néerlando-israélienne et trois femmes de nationalité germano-israélienne, a indiqué le porte-parole du ministère qatari des Affaires étrangères.

Plus tôt dans la journée, deux autres otages israélo-russes ont été transférés à la Croix-Rouge et sont arrivés plus tard en Israël, a indiqué l’armée israélienne.

Les partisans accueillent les otages israéliens alors qu’ils arrivent dans un véhicule à la base militaire d’Ofakim, dans le sud d’Israël, le 30 novembre 2023, après avoir été libérés par le Hamas dans la bande de Gaza.

MENAHEM KAHANA/AFP via Getty Images


« Nous sommes heureux de vous annoncer que 16 personnes retenues en otage à Gaza viennent d’être libérées, avec la facilitation du CICR. Nos équipes les ont transférées et remises aux autorités israéliennes », a indiqué le Comité international de la Croix-Rouge. dit.

Trente autres Palestiniens ont été libérés mercredi des prisons israéliennes, dont 16 mineurs et 14 femmes, a indiqué le Qatar.

Mercredi pourrait être le dernier jour de la pause humanitaire dans les combats qui a commencé vendredi et a coïncidé avec la libération d’environ 100 otages pris par le Hamas lors de l’attaque du groupe militant contre Israël le 7 octobre. Quelque 210 Palestiniens ont été libérés des prisons israéliennes en échange.

Les discussions ont cependant eu lieu qui se tient à Doha pour tenter de prolonger encore plus la pause, après qu’Israël et le Hamas ont indiqué qu’ils seraient ouverts à un nouvel accord. Selon l’accord actuel, trois prisonniers palestiniens sont libérés en Cisjordanie pour chaque otage libéré. Les otages libérés jusqu’à présent n’étaient que des femmes et enfantsmais il est possible que des hommes soient inclus dans un futur accord.

Les médiateurs qataris, égyptiens et américains se sont réunis à Doha pour aider à négocier une pause continue dans les hostilités et la libération des otages.

Actuellement, le Qatar est « concentré sur la mission à accomplir, c’est-à-dire les prochaines 24 ou 48 heures, étendant la trêve et, espérons-le, aboutissant à une suspension totale de la violence à Gaza », a déclaré Nawaf Al-Thani, ancien attaché de défense du Qatar auprès des États-Unis. États-Unis et l’ancien directeur des opérations de défense du Qatar, ont déclaré mercredi à CBS News.

À plus long terme, il a déclaré que le Qatar souhaiterait aider à négocier une solution à deux États au conflit israélo-palestinien.

« Ce n’est pas une priorité immédiate, mais c’est quelque chose qu’ils aimeraient voir une fois que les choses se seront calmées et que les combats auront pris fin… Un Etat d’Israël viable et sûr à côté d’un Etat palestinien viable et sûr. »

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a déclaré mercredi qu’après le retour des otages par le Hamas, les opérations israéliennes à Gaza reprendraient.

« Ces derniers jours, j’ai entendu une question : après avoir franchi cette étape du retour de nos otages, Israël reprendra-t-il les combats ? Ma réponse est un oui sans équivoque », a déclaré Netanyahu dans un communiqué. « Il n’y a aucune situation dans laquelle nous ne retournons pas au combat jusqu’au bout. »

Gn En head

francaisenouvelles

The website manager responsible for technical and software work, the electronic newspaper, responsible for coordinating journalists, correspondents and administrative work at the company's headquarters.
Bouton retour en haut de la page