Skip to content
Un titre en simple, le grand objectif de Félix Auger-Aliassime en 2022 |  Vous avez vu?


Si ce titre, partagé avec ses compatriotes Denis Shapovalov, Brayden Schnur et Steven Diez, ne compte pas officiellement pour le premier titre ATP de sa carrière, le prodige de 21 ans l’a savouré pleinement.

C’est beaucoup de fierté pour moi de gagner un tournoi comme celui-ci, même s’il est encore jeune, a expliqué Auger-Aliassime en entrevue avec Radio-Canada Sports. C’est un tournoi qui rassemble les meilleurs joueurs du monde et ça va devenir une grosse compétition comme la Coupe Davis. D’avoir pu mettre le nom du Canada sur ce trophée et d’avoir joué mon rôle, ça me donne beaucoup de fierté.

A 21 ans, Félix Auger-Aliassime entend bien cristalliser sa place dans le top 10 mondial pour de bon. A l’aube de l’Open d’Australie, le Québécois est 9e mondial, le plus haut rang depuis son arrivée sur le circuit mondial.

Il souhaite avant tout que 2022 soit l’année de son premier titre, un fait d’armes rare qui lui échappe encore. Sa prestation quasi sans faute en finale de la Coupe ATP face à l’Espagnol Roberto Bautista Agut a de quoi l’encourager.

Oui, ça va m’aider pour les prochaines finales, dit Auger-Aliassime. Les premières finales, je ne les ai pas toujours bien vécues, mais les dernières, je sens que je joue le niveau auquel je dois jouer.

 » J’ai l’impression d’être le joueur qu’il me faut dans ces moments-là, des moments que j’aime. Quand j’étais plus jeune, les finales n’étaient jamais un problème pour moi. Je sens que c’est là que je peux aller au plus profond de moi-même. »

Une citation de Félix Auger-Aliassime, 9e joueur mondial

Cette victoire me confirme certaines choses et apporte des repères intéressants sur la façon de bien conclure un match de service. J’ai réussi à bien gérer les moments, donc ça augure bien.

Il débutera son périple à Melbourne mardi face au Finlandais Emil Ruusuvuori, 90e de l’ATP, demi-finaliste la semaine dernière au tournoi ATP 250 de Melbourne. Ce sera le premier duel entre les deux joueurs sur le circuit ATP.

En 2021, Auger-Aliassime a perdu au quatrième tour du tournoi face au surprenant Russe Aslan Karatsev. Le Québécois a néanmoins mené deux sets à zéro, avant de s’incliner à la limite des cinq sets.

Cette fois, c’est le Russe Daniil Medvedev qu’il espère affronter. La deuxième raquette du monde et la pépite canadienne sont dans la même portion de tableau et pourraient se retrouver en quart de finale, si, bien sûr, les deux joueurs remportent leurs quatre premiers matchs. Ce qui est loin d’être certain.

Lors de la Coupe ATP, et quelques mois plus tôt à New York, Medvedev s’est montré trop fort pour son rival. Les deux se sont entraînés ensemble pendant la très courte intersaison.

 » J’ai pu jouer avec lui et avec Alexander Zverev pour me permettre de situer mon jeu par rapport à eux et de voir quelles stratégies je pouvais mettre en place pour les déranger. J’essaie de voir ce qui marche et ce qui ne marche pas. »

Une citation de Félix Auger-Aliassime

Daniil Medvedev a remporté l’US Open en 2021

Photo : Getty Images / Matthew Stockman

En demi-finale de la Coupe ATP, Medvedev semblait avoir la réponse et a gagné 6-4, 6-0 en un peu plus d’une heure.

Il est grand, il sert bien et fait peu de fautes, il change la vitesse des échanges, c’est le prototype du joueur moderne et c’est très compliqué de jouer contre lui, analyse le tennisman québécois. Il arrive un moment où tu ne trouves plus de faiblesses, plus de trous dans son jeu, alors le geste simple se complique dans ta tête et tu commences à te poser plein de questions.

Contre Auger-Aliassime, par exemple, Medvedev a attendu le service de son rival loin derrière la ligne de service. Au point que le fan moyen de son salon pourrait légitimement lui crier dessus à travers l’écran pour tenter un drop service sous la cuillère. L’idée n’est pas stupide, mais pas géniale non plus.

De l’extérieur, on se dit « pourquoi on ne ferait pas ça », mais je n’ai pas l’habitude de le faire et pas forcément à l’aise. Il faut jouer en fonction de ce qu’on aime et ne pas tout changer par rapport à lui. Si ça continue comme ça et que je ne trouve pas de solutions, peut-être que je l’utiliserai un jour.

C’est vrai qu’il y a des choses à explorer contre lui, ajoute le sportif de 21 ans. Tant que vous perdez comme la dernière fois, mieux vaut essayer des choses et essayer de le gâcher.

Auger-Aliassime dans une série Netflix ?

La plateforme numérique Netflix a donné un second souffle à la popularité de la Formule 1 ces dernières années. Séries Conduire pour survivre montre les coulisses d’une saison de F1 et tout ce que le fan moyen ne pouvait pas comprendre.

Le géant du numérique a annoncé vendredi son intention de produire une série du genre suite à la saison 2022 des circuits ATP et WTA.

Félix Auger-Aliassime a déjà eu des discussions avec l’équipe à l’origine du projet et espère en faire partie.

Je pense que c’est une bonne chose dont le tennis avait besoin, analyse le Québécois. Ce sera intéressant pour Ventilateurs et de conquérir de nouveaux amateurs qui ne sont pas Ventilateurs tennis à la base et qui a pu faire connaissance avec certains joueurs et s’attacher à leur personnalité.

Ce sera bien de montrer les coulisses de la vie un peu surréaliste que nous menons. Le fait que nous parcourions le globe presque sans arrêt toute l’année, la pression que nous ressentons dans les tournois et les rivalités qui se créent. Il y aura beaucoup à découvrir dans une série comme celle-ci.

Qui sait, avec un peu de chance, Netflix sera dans les coulisses du premier titre de Félix Auger-Aliassime sur le circuit ATP.

canada

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.