Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles du monde

Un sénateur américain remet en question l’aide au Rwanda sur les droits de l’homme et son rôle au Congo


Dans une lettre adressée au secrétaire d’Etat américain Antony Blinken, le sénateur Robert Menendez a appelé à une révision complète de la politique américaine envers le Rwanda.

Menendez a déclaré qu’il commencerait par bloquer plusieurs millions de dollars en soutien aux soldats de la paix rwandais participant aux missions de l’ONU, selon la lettre, qui a été divulguée aux médias et dont son bureau a confirmé l’authenticité. Une suspension est une procédure du Sénat qui empêche une motion d’atteindre le sol pour un vote.

Menendez a déclaré qu’il craignait que le soutien américain à l’armée rwandaise alors qu’elle est déployée au Congo et qu’elle soutienne les rebelles n’enverrait « un signal troublant que les États-Unis approuvent tacitement de telles actions ».

Le groupe rebelle M23 a lancé fin mars une offensive majeure dans les régions frontalières orientales du Congo avec le Rwanda. Le Congo a accusé le Rwanda de soutenir le M23, ce que Kigali nie.

Les États-Unis ont alloué plus de 147 millions de dollars d’aide étrangère au Rwanda en 2021, ce qui en fait le plus grand donateur bilatéral du Rwanda.

Menendez a également cité ce qu’il a qualifié d’accusations crédibles selon lesquelles le gouvernement rwandais musellerait les critiques chez lui et ciblerait les dissidents vivant à l’extérieur du pays.

Le département d’Etat américain revoit ses politiques en réponse aux événements sur le terrain et consultera étroitement le Congrès sur la question de l’aide au Rwanda, a déclaré lundi le porte-parole du département, Ned Price.

« Nous avons déjà dit que nous étions préoccupés par la montée des tensions entre la RDC et le Rwanda », a déclaré Price lors d’un point de presse régulier, exhortant les deux parties à faire preuve de retenue et à engager le dialogue.

Un porte-parole du gouvernement rwandais n’a pas immédiatement répondu à une demande de commentaire.


Cnn Eue En2Fr

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page