Nouvelles locales

Un premier passage à vide pour Leblanc


Le Québécois Charles Leblanc aurait difficilement pu espérer mieux pour ses débuts dans les ligues majeures, mais le joueur de champ intérieur connaît sa première séquence la plus difficile, n’ayant pas réussi à frapper un endroit sûr une fois à ses trois derniers matchs.

• Lisez aussi : Fait pour Dellin Betances

• Lisez aussi : La saison de Joey Votto est terminée

• Lisez aussi : Les Capitals ont encore le numéro des Eagles

La période creuse du joueur de 26 ans a commencé lors du deuxième match d’un match double contre les Braves d’Atlanta samedi, lorsqu’il a mordu la poussière en trois apparitions au bâton. Le représentant de Belle Province a été mis au banc lors des deux matchs suivants, avant d’être blanchi six fois au marbre lors des deux matchs suivants contre les Padres de San Diego.

Ces récents échecs arrivent également à un très mauvais moment pour Leblanc, alors que les Marlins retrouvent certains de leurs joueurs de champ intérieur qui avaient été absents ces dernières semaines, blessés. C’est entre autres le cas de Jon Berti et de Brian Anderson, qui sont revenus dans la formation du club floridien le 12 août dernier. C’est aussi depuis que le Québécois a été retiré de la formation de son équipe à deux reprises, en plus d’avoir été rétrogradé. dans la rotation des frappeurs lorsqu’il est en uniforme.

Leblanc devra trouver sa touche rapidement, puisque les Marlins pourraient retrouver d’autres joueurs réguliers d’ici la fin août ou en septembre, dont les voltigeurs Avisail Garcia et Jorge Soler, ainsi que le joueur de deuxième base Jazz Chisholm Jr.

Néanmoins, Leblanc affiche des statistiques plus qu’adéquates en tant que recrue. En 15 matchs, il est venu au bâton 51 fois, frappant le ballon du terrain 17 fois, y compris un coup de circuit, pour une moyenne au bâton de 0,333. Il a également connu une séquence de sept matchs avec coup sûr.



journaldemontreal

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page