Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles du Canada

Un policier de Calgary accusé d’agression sexuelle à la suite d’une enquête de l’ASIRT

L’organisme de surveillance de la police de l’Alberta a déclaré que son enquête avait révélé qu’un policier de Calgary avait visité une entreprise le 9 octobre 2021 et qu’au cours de cette visite, l’agent, alors qu’il n’était pas en service, avait touché un membre de l’établissement sans son consentement et d’une manière manière inappropriée.

Les éléments de preuve recueillis au cours de l’enquête surASIRT avoir fourni des motifs suffisants de croire qu’une infraction a été commiselit une déclaration du chien de garde de la police.

Le directeur général de laASIRT, Michel Ewenson, a recommandé que des accusations soient portées contre l’officier. L’enquête a ensuite été transmise au service des poursuites de la Couronne de l’Alberta, qui a déterminé qu’il y avait suffisamment de preuves pour engager des poursuites.

Le policier a été libéré et a reçu une citation à comparaître pour le 5 janvier 2023. Aucune de ces allégations n’a été prouvée en justice.

L’ASIRT a déclaré qu’aucune autre information ne sera publiée car l’affaire est maintenant devant les tribunaux. Cet organisme provincial enquête sur les incidents où des blessures graves ou des décès peuvent avoir été causés par des policiers, ainsi que sur des allégations graves d’inconduite policière.

Dans une déclaration à CBC/Radio-Canada, le service de police de Calgary a déclaré avoir agi après avoir appris l’incident. Dès que nous avons pris connaissance de l’allégation, nous en avons avisé le directeur de l’exécution, qui a alors confié le dossier auASIRT pour une enquête plus approfondiedit la police.

Le service de police de Calgary a déclaré que l’officier impliqué dans l’allégation et membre du service depuis cinq ans a été placé en service administratif, sans contact avec le public pendant que l’enquête est en cours. La police a déclaré que son statut serait réexaminé à la suite de l’accusation en vertu du Code criminel.

canada-lapresse

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page