Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles du Canada

Un Franco-Albertain face à Sidney Crosby, Connor McDavid et Nathan MacKinnon

Le parcours du gardien de 24 ans a été semé d’embûches, mais cela ne l’a jamais empêché d’avoir un objectif en tête.

Même s’il a été laissé de côté lors du repêchage 2016 de la LNH, même s’il a dû jouer deux saisons sur le circuit collégial canadien et même s’il a à peine disputé ses deux premières saisons professionnelles, il a atteint son objectif.

Au total, les Sharks l’ont envoyé sur la glace en sept matchs. Il avait un dossier d’une victoire, deux défaites et une défaite en prolongation, avec une moyenne de 3,35 et un pourcentage d’arrêts de 0,901.

» Ce dont je suis le plus fier, c’est d’avoir pu prouver à tous ceux qui ne me faisaient pas confiance que j’étais capable de le faire. »

Une citation de Zachary Sawchenko, gardien de but, Sharks de San Jose

La saison dernière, le natif de Calgary a signé un contrat dans la LNH avec les Sharks, mais c’était simplement pour l’envoyer dans l’équipe d’entraînement de l’équipe californienne.

Une première présence

Fin décembre, la COVID-19 a touché quelques gardiens de l’organisation des Sharks et c’est le Franco-Albertain qui a été appelé pour seconder James Reimer, le gardien numéro un de l’équipe.

Zachary Sawchenko ne s’attendait pas à marcher sur la patinoire.

Je pense que je vivais l’un de mes pires moments dans la Ligue américaine. On avait mal joué depuis le début de la saison et j’étais déçu de ma performance.

Le 2 janvier, les Sharks affrontent les Penguins à Pittsburgh. James Reimer accorde six buts en première période et l’entraîneur décide d’envoyer sa recrue dans la mêlée.

Le gardien de but Zachary Sawchenko a disputé son premier match dans la LNH contre les Penguins à Pittsburgh.

Photo : Associated Press/Gene J. Puskar

Ce n’est pas ainsi que le jeune gardien avait imaginé son premier match en LNHmais en y repensant, il pense que cela aurait pu être la meilleure chose qui aurait pu lui arriver.

Cela a enlevé beaucoup de pression car nous perdions 6-1 et il n’y avait pas vraiment d’attentes envers moi. C’était à moi de saisir l’occasion et je me suis amusé.

Contre toute attente, grâce au brio de leur gardien, les Sharks se sont repris en inscrivant 4 buts pour un score de 6-5. L’ancien des Golden Bears de l’Université de l’Alberta bloque les 20 premiers tirs contre lui avant de laisser passer le 21ee 2:01 de la fin de la troisième période. Les Penguins ont ajouté un but dans un filet vide pour une victoire de 8-5.

Malgré la défaite et même s’il n’a disputé que deux périodes, Zachary a été nommé troisième étoile du match.

Sidney Crosby et ses coéquipiers des Penguins savaient que c’était sa première apparition dans le LNHmais ne l’a pas félicité pour sa performance.

Je pense qu’ils étaient un peu frustrés qu’un gars qui a eu une mauvaise saison dans la Ligue américaine puisse être responsable d’un retour dans un match de la LNH.

Après Crosby, McDavid

La deuxième sortie de Zachary Sawchenko a eu lieu contre les Oilers d’Edmonton et n’a duré que deux minutes et onze secondes.

James Reimer a connu des problèmes d’équipement et le Franco-Albertain l’a remplacé en fin de première période.

C’était l’un des premiers matchs de Jay Woodcroft derrière le banc des Oilers et quand il m’a vu entrer dans le match, il a envoyé McDavid sur le jeu avec Draisaitl et Nugent-Hopkins puis sur la défensive Nurse et Bouchard.

Les Oilers n’ont eu que deux tirs, qui ont été bloqués par Zachary Sawchenko.

Zachary Sawchenko a été rappelé après que James Reimer se soit blessé lors d’un match contre les Golden Knights de Vegas.

Photo : Getty Images / Ethan Miller

1euh mars, son équipe affronte le Chevaliers d’or à Végas. En première période, James Reimer s’est blessé et n’a pas pu retourner jouer.

Comme à Pittsburgh, le gardien recrue passe deux périodes devant le filet. Une belle sortie, malgré la défaite : il a stoppé 18 des 20 tirs de Chevaliers d’or dans une défaite 3-1.

Arrivée d’Alex Stalock

La blessure de James Reimer est grave et son remplaçant habituel, Adin Hill, est également blessé. Soudain, Zachary devient le gardien numéro un des Sharks.

Avec quatre jours entre le match à Vegas et le suivant à Nashville, San Jose acquiert Alex Stalock : un gardien de but expérimenté qui n’a disputé que cinq matchs en deux saisons, tous dans la Ligue américaine.

Depuis des semaines, les fans des Sharks réclament le départ de Zachary Sawchenko, mais c’est plutôt Alex Stalock que l’entraîneur Bob Boughner envoie sur la glace contre le Prédateurs.

Le gardien de 34 ans a encaissé 6 buts sur 28 tirs avant d’être remplacé par Zachary Sawchenko à la 46e.e minute de jeu. Alors que son équipe tirait de l’arrière 6-0 en troisième période, le gardien albertain a accordé 2 buts sur 8 tirs.

Un premier départ, puis une première victoire

Les Sharks évoluaient le lendemain à Anaheim, l’entraîneur-chef a alors décidé de confier le filet à son jeune gardien.

Je pense qu’il était comme ‘OK, qu’avons-nous à perdre en mettant le jeune dans le but.’ J’ai eu de la chance car ma copine et mon père étaient là pour le match.

Avant le match, j’étais vraiment très nerveux. J’ai essayé de faire ma routine comme d’habitude, mais c’était impossible. J’essayais de me calmer, mais je n’ai réussi qu’une seule fois sur la glace lors de l’échauffement.

Zachary Sawchenko fait face à 36 rondelles, il en sauve 33 dans une défaite de 3-2 en prolongation.

La rondelle de la première victoire de Zachary Sawchenko contre les Kings de Los Angeles.

Photo : Radio-Canada / Manuel Carrillos Avalos

Quelques jours plus tard, deuxième départ, cette fois contre le rois. Encore une fois, il a effectué 33 arrêts sur 36 tirs, mais cette fois, son équipe a remporté le match 4-3.

» J’ai gardé la rondelle du match. Il pèse six onces (170 grammes). Il y a beaucoup d’heures, beaucoup de sacrifices, beaucoup de travail qui va dans ce six onces, donc c’est une rondelle que je vais avoir pour le reste de ma vie. »

Une citation de Zachary Sawchenko, gardien de but, Sharks de San Jose

Avec le retour au jeu d’Adin Hill puis de James Reimer, Zachary Sawchenko n’a eu qu’un seul autre départ, c’était contre l’Avalanche du Colorado. Il a subi un revers cédant quatre fois sur 28 tirs.

De retour dans la Ligue américaine, il a subi une blessure de fin de saison.

Aujourd’hui, il est joueur autonome restreint et ne connaît pas les intentions des Sharks à son égard. Ils peuvent lui faire une offre, ou décider de le laisser partir, il pourrait alors s’entendre avec l’équipe de son choix.

Zachary Sawchenko ne sait pas ce que l’avenir lui réserve, mais il espère avoir la chance de jouer dans le LNH. Son prochain contrat sera probablement un contrat à double sens, ce qui signifie qu’il jouera dans la Ligue américaine, avec la possibilité d’être appelé dans la Ligue nationale.

Il sait qu’il n’aura peut-être plus la chance de jouer dans la LNH. Si tel était le cas, il serait certainement déçu, mais serait tout de même fier de ce qu’il a accompli.

Quoi qu’il arrive, si je ne joue plus jamais dans la LNH, personne ne pourra m’enlever ce que j’ai fait. Quand j’ai 40 ou 50 ans, je peux aller en ligne et voir mes statistiques, personne ne peut changer cela.

canada-lapresse

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page