Nouvelles du Canada

Un avis d’algues bleues est émis pour le lac Sainte-Anne avant la visite du pape


Nous travaillons en étroite collaboration avec les organisateurs de voyages pour nous assurer que les risques sont réduits pour les personnes qui choisissent de visiter le lacaffirme AHS dans un communiqué jeudi.

Les visiteurs et les résidents de la région doivent éviter tout contact avec les algues et ne doivent pas nager ou patauger dans les zones où les algues sont visibles, conseille AHS.

Les organisateurs du pèlerinage disent que l’événement se déroulera comme prévu, tout comme la visite d’une heure du pape François.

Des stations de nettoyage seront disponibles au lieu de pèlerinage du lac Sainte-Annea déclaré Andrew Ehrkamp, ​​​​porte-parole de l’archidiocèse catholique d’Edmonton, dans un courriel.

Le pèlerinage du lac Sainte-Anne se déroule du 26 au 29 juillet. Environ 40 000 personnes ont participé en 2019, lors du dernier présentiel.

Photo : Radio-Canada / Emilio Avalos

L’événement occupe une place importante dans le calendrier de nombreux fidèles indigènes et des milliers de pèlerins sont attendus la semaine prochaine.

Certaines personnes remplissent généralement des seaux avec de l’eau du lac, l’emportent à la maison et l’utilisent pour différentes raisons, notamment un symbole de force et de guérison.

Risque pour la santé

Si une personne entre en contact avec les algues, elle doit se laver à l’eau du robinet dès que possible, ajoute la province.

Les secteurs du lac Sainte-Anne où la prolifération de cyanobactéries n’est pas visible peuvent tout de même être utilisés à des fins récréatives, rappelle AHS.

Actuellement, plusieurs autres lacs de la province font également l’objet d’avis de prolifération de cyanobactéries.

Le contact avec les algues peut provoquer une irritation de la peau et un gonflement de la gorge et des yeux. En cas d’ingestion, les symptômes comprennent de la fièvre, des nausées, des vomissements ou de la diarrhée.

canada-lapresse

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page