Nouvelles locales

Tour de France : fatigue et camaraderie sur la 19e étape


L’un derrière l’autre, Antoine Duchesne et Hugo Houle sont passés à l’offensive lors de la 19e étape du Tour de France. L’enchaînement a été absorbé moins d’un kilomètre plus tard, mais il a tout de même donné le sourire aux deux Québécois impliqués malgré la fatigue.

• Lisez aussi : Tour de France : encore une belle performance pour Houle

• Lisez aussi : Tour de France : Jonas Vingeard tout proche de la victoire

L’échappée du jour venait d’être reprise lorsque certains cyclistes ont décidé d’augmenter le rythme avec une trentaine de kilomètres à parcourir. Le Slovène Tadej Pogacar a été l’un des premiers, puis est venu le tour d’Antoine Duchesne.

« Il y a eu quelques attentats et [mon coéquipier] David (Gaudu) m’a dit d’y aller si je le sentais », a déclaré Duchesne, membre de la formation Groupama-FDJ. D’autres coureurs n’ont pas tardé à réagir à la manœuvre, dont son bon ami Hugo Houle.

« Antoine a attaqué et j’ai décidé de partir avec lui, je me suis dit que ça allait être plus fun ! Quand il m’a vu, il a trouvé ça drôle et on s’est bien amusé », a confié Houle à Sportcom.

« Je suis content de le voir en forme, a poursuivi l’athlète de Sainte-Perpétue. Il a eu des moments plus difficiles avec son opération [à l’artère iliaque], mais cette année il fait une bonne saison et il a fait un bon Tour de France. Il est en pleine forme, a bien grimpé et a beaucoup travaillé pour Gaudu.

Le peloton s’est battu pour une arrivée au sprint et l’occasion s’est envolée. Duchesne a été bloqué par Jasper Stuyven et Fred Wright et le natif de Saguenay n’a pas pu les suivre. Il a finalement terminé à la 63e place (+1 minute et 53 secondes), après un début de course où les vents latéraux ont ajouté un peu de nervosité au parcours de 188,3 kilomètres.

« Je m’attendais à pire au départ, relativise toutefois Hugo Houle, 24e du jour (+1 seconde). Finalement, tout le monde était un peu fatigué et nous l’avons pris assez calmement. Personne ne voulait se battre. J’ai fait de mon mieux pour rester devant dans la finale, qui était assez technique, et ça s’est bien passé.

« Une journée très rapide et très stressante. L’étape était tendue, mais nous l’avons quand même bien gérée. On voulait être aux avant-postes toute la journée, plus question de prendre des risques le « dernier » jour comme ça », a expliqué Duchesne, heureux de voir la lumière à l’issue de ce Tour de France.

Guillaume Boivin (Israel – Premier Tech) a été le 41e à franchir l’arrivée, à 25 secondes du vainqueur. Il pointe désormais à la 120e place du classement général, toujours mené par le Danois Jonas Vingaard. Hugo Houle occupe la 22e place et Antoine Duchesne, la 63e.

« C’était amusant d’aller jouer avec lui aujourd’hui, mais aussi de l’avoir [à mes côtés] tout au long du Tour », a ajouté Hugo Houle à propos d’Antoine Duchesne.

La victoire française tant attendue

Les supporters français ont dû attendre la 19e étape pour voir un cycliste français remporter ce 109e Tour.

Fidèle lieutenant des redoutables dirigeants de Jumbo-Visma, Christophe Laporte a bien joué ses cartes avec la flamme rouge. Le peloton était revenu dans l’échappée lorsque Laporte, qui avait bénéficié de l’aide du Belge Wout van Aert, s’en est pris au trio de tête. Après avoir fait preuve de patience et économisé ses forces, il a accéléré à 500 mètres de l’arrivée. Il s’est retourné à quelques reprises dans les derniers instants pour s’assurer de ne pas fêter trop vite sa première victoire sur le Tour de France, sous les acclamations de la foule massée dans les rues de Cahors.

Le Belge Jasper Philipsen (Alpecin-Deceuninck) et l’Italien Alberto Dainese (DSM) ont suivi une seconde plus tard, menant un groupe de 28 cyclistes, dont Hugo Houle.

L’équipe Jumbo-Visma compte désormais cinq victoires d’étape sur cette Grande Boucle, en plus d’être en tête du classement des maillots jaune, vert et à pois. Elle tentera d’améliorer ce record lors du contre-la-montre samedi et lors de la 21e étape dimanche qui conduira les coureuses à Paris.

Champion canadien 2021 du contre-la-montre, Houle sera à surveiller samedi.

« Je vais en profiter pour me tester. Comme me l’a dit Guillaume : « avec ces jambes, il vaut mieux essayer d’aller jusqu’au bout. » Je crois que je vais écouter M. Boivin !



journaldemontreal

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page