Nouvelles locales

Tour de France : éviter les dégâts avant les Champs-Élysées


(Sportcom) – Les coureurs avaient rendez-vous pour un contre-la-montre samedi, lors de la 20e et avant-dernière étape du Tour de France. Pour la majorité d’entre eux, le mot d’ordre du jour était tout simplement de ne pas se laisser abattre sur le parcours accidenté de 40,7 kilomètres.

• Lisez aussi : Tour de France : pour l’honneur de la France

• Lisez aussi : Tour de France : encore une belle performance pour Houle

Ce n’était certes pas la sortie la plus longue de cette 109e édition de la Grande Boucle, mais il y avait encore de nombreux embûches jusqu’à l’arrivée à Rocamadour.

« C’était une longue journée, même si elle était assez courte en kilométrage », s’amuse Antoine Duchesne (Groupama-FDJ), 97e du jour (+6 minutes et 51 secondes).

« On n’a pas forcément l’habitude de faire des sorties aussi longues contre la montre et le parcours n’a vraiment pas aidé, a-t-il poursuivi. C’était long, les routes étaient caillouteuses, il y avait beaucoup de trous, de virages et en plus, il faisait encore très chaud. C’était dur pour le corps, je suis content que ce soit fait ! »

Au final, tous les participants encore en course ont pu boucler la course sans dommage, à commencer par les Québécois Hugo Houle et Guillaume Boivin. Les deux représentants d’Israel – Premier Tech se sont calmés à titre préventif et ont terminé respectivement 88e (+6 minutes et 40 secondes) et 109e (+7 minutes et 13 secondes).

Certains cyclistes avaient encore des cartes à jouer au classement général provisoire, dont le sommet est resté inchangé en fin de journée samedi. Comme souvent depuis le début de l’événement, les membres de Jumbo-Visma ont une nouvelle fois animé le show en obtenant le doublé.

Wout van Aert encore !

Le Belge Wout van Aert a signé son troisième triomphe de ce Tour grâce à un temps de 47 minutes et 59 secondes, tandis que son coéquipier et détenteur du maillot jaune, le Danois Jonas Vingaard, a pris la deuxième place avec 19 secondes de retard.

De son côté, le Slovène Tadej Pogacar s’est battu pour réduire l’écart qui le séparait du leader au classement général, mais il n’a pu faire mieux que le troisième temps de la séance (+27 secondes).

Jonas Vingaard débutera donc la dernière étape prévue dimanche avec une priorité de 3 minutes et 34 secondes sur le double tenant du titre du Tour de France. Une arrivée au sprint est attendue à l’issue de la course de 115,6 kilomètres qui conduira les athlètes sur les Champs-Élysées.

Et enfin, la fête peut commencer.



journaldemontreal

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page