Skip to content
Surnoms au port, à l’université, sur la côte ouest, à Freo et à GWS




Dans cet article, nous examinerons les joueurs qui avaient les meilleurs surnoms à Port Adelaide, University, West Coast, Fremantle et GWS.

Port Adélaïde
3. « The Chad » : Chad Cornes (1999) était le fils de la légende SA Graham Cornes et a joué 239 matchs pour le Power.

2. « Willow »: Michael Wilson (1997) a commencé sa carrière dans la ligue en remportant le prix Norwich Rising Star, mais a été limité par des blessures plus tard dans sa carrière.

1. « Le Hoff » : Justin Westhoff (2007). Recruté dans les districts centraux, Westoff était un swingman classique, capable de jouer comme marqueur d’interception supplémentaire en défense ou de passer à l’attaque et de marquer des buts.

Université
6. « Pat »: DJ Morrissey était une autre recrue du Xavier College.

5. « Ken »: Elverine P. Kendall (1908) se faufile dans les 100 meilleurs joueurs de l’université à la 100e place. Ex-Wesley College.

4. ‘Allan’ : Robert A. McCracken (1911). En 1912, on disait qu’il était le joueur le plus amélioré de l’Université, mais il a choisi de ne pas jouer au football pour pouvoir se concentrer sur la saison de chasse.

3. « Alick » : Tom A. Ogilvie était un bon joueur du Scotch College. Il fut mortellement blessé à Gallipoli et mourut en août 1915 à Malte.

2. « Percy »: Originaire de Broome (WA), John Filomeno Rodriguez (1914) a joué au football pendant ses études au Xavier College. Tué en France pendant la Première Guerre mondiale.

1. ‘Sommy’ : Leo Malachy Seward (1908) était reconnu comme l’un des ruckmen prééminents de son époque. Leo Seward a appris son football au St Pat’s College de Ballarat et a passé la majeure partie de sa carrière senior à jouer dans la Ballarat Football League.

Fremantle
3. « Personne » : l’un des joueurs les plus complets à jouer au jeu, Matthew Pavlich (2000) a un record en tant que joueur qui soutient l’idée que Personne n’est… parfait !

2. ‘Burra’ : J’ai été alerté de ce classique par l’un de nos scribes. Qui d’autre que le plus grand joueur de Fremantle, David Mundy.

1. « Sorcier » : Bernie Dunn, le recruteur de Melbourne à WA, a présenté Jeff Farmer (1995) avec la phrase simple « Ce gamin est un sorcier ». Ironiquement, c’est Fremantle qui a eu la première emprise sur lui, et il a fini par jouer 13 matchs de plus pour les Dockers que son premier club, Melbourne.

Grand Ouest de Sydney
1. « Heater »: Heath Shaw (2005) a été échangé aux Giants en 2014 après quelques indiscrétions et a rendu à GWS quatre ans de bons et loyaux services, avant de prendre sa retraite en 2017.

Aigles de la côte ouest
3. « Bluey » : comme me l’a fait remarquer, Guy McKenna roux (1988) était l’un des « Blueys » les plus célèbres à jouer le jeu. Recruté à Claremont, McKenna était connu pour son comportement cool et sa fiabilité en tant que backman. Il a remporté le meilleur et le plus juste sur la côte ouest à deux reprises, terminant cinq fois dans les trois premiers.

McKenna possède deux distinctions inhabituelles sur le terrain de sa carrière. En 1994, il a été le premier joueur à quitter le terrain en vertu de la règle du sang, qui avait été introduite dans la ligue cette semaine-là.

Puis, lors d’un match contre St Kilda 1999, pour la première fois depuis Jack Clarke d’Essendon en 1958, McKenna est devenu le troisième capitaine de l’histoire de la ligue à demander un décompte ; cependant, les équipes étaient à égalité.

2. « Woosha » : l’autre surnom de John Worsfold et un plus couramment utilisé par les spectateurs au cours de ses 12 ans de carrière aux West Coast Eagles.

Capitaine de 1998 jusqu’à sa retraite à la fin de 2000, il a botté un but avec le dernier coup de pied de sa carrière en 2000 qui a déchaîné la foule à Subiaco Oval.

1. « Clark Kent » : inclus dans ma liste originale des 100 meilleurs. En dehors du football, John Worsfold (1987) était un personnage totalement différent en tant que pharmacien à lunettes et à la voix calme, et c’est ce contraste avec le défenseur féroce et engagé qui prenait le terrain chaque semaine qui lui a valu son surnom parmi ses coéquipiers.



Sports Grp2

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.