Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles

Sum 41 annonce deux concerts en France


Après plusieurs reports dus à la pandémie, le trio norvégien A-ha est enfin venu enchanter un Zénith comble samedi dernier pour une soirée teintée d’enthousiasme et de nostalgie.

Près de 6 000 quadragénaires et quinquagénaires ont répondu présents pour fêter l’anniversaire de l’album à succès Chasse haute et basse (sorti en 1985), celui de « Prendre sur moi », « Le soleil brille toujours à la télé » et la ballade éponyme, des tubes qui ont dominé les charts dans les années 80.
Il y a de la nostalgie dans l’air au Zénith ce soir ! Nous rencontrons deux amis d’enfance. Ils étaient 13 en 1986 et étaient déjà là au premier rang. C’était leur premier concert, « un moment que vous n’oublierez jamais ». Ils célèbrent ce soir leur longue amitié sur les tubes de leur adolescence. La musique a ce pouvoir incommensurable ! Il y a beaucoup de femmes dans le public… mais aussi des hommes. Et ils ne sont pas seulement là pour accompagner leurs moitiés ou leurs amis mais arborent fièrement des t-shirts à l’effigie du groupe et connaissent par cœur les paroles des chansons. Beaucoup de gens ont dû sortir en retard avec A-ha. Dans les années 80, leur image de beaux gosses pour midinettes leur collait à la peau. Ce temps est révolu ! Déjà dans les années 2000, de nombreux artistes reconnaissaient l’influence majeure du trio norvégien dans leur musique, de U2 à Coldplay En passant par Grand-père ou alors Morrissey.

Le choix des titres de la setlist de la première partie du concert nous rappelle d’emblée que A-ha n’est pas seulement un groupe pétillant de pop new-wave pour adolescentes mais un groupe d’excellents musiciens et auteurs-compositeurs passionnés parHendrix et rock psychédélique Des portes. Après une séquence animée en noir et blanc inspirée des clips de Prendre sur moi et Train des Penséesle groupe entame son premier set sur le riff de guitare d’un de ses titres les plus sombres, Feuilles de platane (album à l’Est du Soleil à l’Ouest de la Lune) et enchaîne certains de ses titres les plus rock (Le balancement des choses, Journées des scélérats et Je t’ai perdu) entrecoupé d’une très belle couverture souple de Pleurer sous la pluie de Carole King.

Fini le temps où ils montaient sur scène sur des planches à roulettes et Morten Harket se déhancha jusqu’à ce que les fans du premier rang s’évanouissent. Les sex-symbols des années 80 ont vieilli, comme leur public. Morten, une barbe de trois jours, bouge peu sur scène. Pal Waaktaarfidèle à lui-même, reste discret sur la droite de la scène. Magne Furuholmen, assure, comme toujours, avec le sourire et quelques traits d’humour, le lien avec le public et lance quelques phrases sympathiques en français. On pourrait leur reprocher leur manque de complicité, une certaine froideur et un jeu statique mais la qualité du son, des arrangements et la voix puissante et lyrique de Morten sont toujours là. Le chanteur a passé la soixantaine mais continue de chanter dans les tonalités originelles et pousse ses aigus, certes avec moins d’agilité, mais avec un lyrisme puissant et une émotion indéniable.

© Hendryk Meyer

Fait rare, après quelques titres, Morten Harket, s’adresse au public, visiblement très ému : « C’est fou que tu sois encore là ce soir. Certains ont leurs billets depuis près de 3 ans. ». Il sourit et commence à applaudir le public, visiblement très ému. « C’est aussi pour ça qu’on est là. Nous avons enregistré un nouvel album récemment. True North, qui n’est pas encore sorti, mais nous interpréterons quelques chansons de ce prochain album ». Magne s’amuse : « Vous pouvez chanter les paroles des chansons qui ne sont pas encore sorties si vous le souhaitez. » Rire général.
« J’ai 62 ans et j’ai tendance à oublier les paroles des nouvelles chansons… et même des anciennes… alors vous pouvez chanter pour m’aider », Morten demande à ses fans

Sur de magnifiques paysages du Nord de la Norvège, A-ha dévoile alors deux titres de leur prochain opus, Vrai Nordqui sera accompagné d’un film documentaire. « Nous espérons que la prochaine génération prendra mieux soin de notre planète que la nôtre. », dit Magné. Cet avant-goût de cet album à venir prouve une fois de plus le talent d’auteur-compositeur du trio. Le premier set se termine dans une ambiance joyeuse avec le thème efficace de James Bond « The Living Daylights ».

Lors de leur dernier concert à la Seine Musicale avant la pandémie, le groupe a interprété l’intégralité de son premier album dans l’ordre. Ils ont opté cette fois pour une setlist brouillonne, alternant ballades et mélodies soignées (Et vous me dites, Vivre le conte d’aventure d’un garçon) et des chansons pop aux arrangements très nineties (Rêver moi-même vivant, Blue Sky, ici je me tiens et fais face à la pluie). Le trio livre une sublime version raffinée de Chasse haute et basse à vous faire frissonner, pour finir en apothéose avec ses deux plus grands tubes et un public de fans totalement déchaînés : Le soleil brille toujours à la télé alors prends-en un moi. Les lumières se rallument très rapidement. Les visages sont remplis de joie et de larmes. Après plus de 35 ans de carrière, A-ha continue incontestablement d’enchanter son public.

A-ha Paris Zénith

© Hendryk Meyer

Set list du 7 mai au Zénith

  1. Feuilles de platane
  2. Le balancement des choses
  3. Pleurer sous la pluie
  4. Forêt pour les arbres
  5. Tu as ce qu’il faut
  6. Je t’ai perdu
  7. Journées des scélérats
  8. Les lumières du jour vivantes
    ———————-
  9. train de pensée
  10. Le ciel bleu
  11. Vivre le conte d’aventure d’un garçon
  12. Et vous me dites
  13. l’amour est la raison
  14. je me rêve vivant
  15. Ici je me tiens et fais face à la pluie
  16. chasse haute et basse
  17. Le soleil brille toujours à la télé
  18. prendre sur moi

A-ha reviendra en France Le 29 juin à Nice au Théâtre de Verdure, les billets sont ici
Le trio se produira également au Festival de Montreux 1er juillet

Alma ROTA

Grb2

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page