Skip to content
Steven Cohen des Mets explose l’agent de Steven Matz pour un contrat d’agent libre


Steven Cohen s’est abstenu d’utiliser Twitter pendant environ six semaines, évitant presque entièrement la plate-forme alors que les Mets subissaient une recherche déroutante et minutieuse d’un nouveau directeur général. Lorsqu’il a embauché Billy Eppler la semaine dernière, Cohen, le propriétaire de l’équipe, a déclaré que ses tweets reprendraient très probablement.

« Maintenant que c’est fini, je vais probablement recommencer et essayer de nouveau et voir comment ça se passe », a-t-il déclaré. « On verra. Je veux dire, je pense que les gens aiment ça, alors pourquoi pas ?

Cohen ne plaisantait pas. Mercredi matin, il a fait l’actualité sur son fil en critiquant l’agent de Steven Matz, le lanceur gaucher qui a refusé une chance de revenir aux Mets et a conclu un accord de contrat de quatre ans avec les Cardinals de St. Louis.

« Je ne suis pas content ce matin » Cohen a écrit après que des informations sur l’accord de Matz ont fait surface mardi soir. «Je n’ai jamais vu un comportement aussi peu professionnel de la part d’un agent de joueur. Je suppose que les mots et les promesses n’ont pas d’importance.

Contacté par SMS, l’agent de Matz, Rob Martin, a déclaré qu’ils avaient tout géré de manière éthique et professionnelle et qu’ils souhaitaient le meilleur aux Mets.

Martin a déclaré que Matz avait eu l’occasion de « rédiger un prochain chapitre phénoménal de sa carrière à Saint-Louis » et c’est là que l’accent devrait être mis.

Matz avait une fiche de 31-41 avec une moyenne de points mérités de 4,35 en six saisons avec les Mets, qui l’ont échangé aux Blue Jays de Toronto en janvier contre les releveurs Yennsy Diaz et Sean Reid-Foley et un espoir. Matz a présenté une fiche de 14-7 avec une MPM de 3,82 en 29 départs pour Toronto et s’est montré intéressé à revenir aux Mets, son équipe locale. Il aurait obtenu 44 millions de dollars des Cardinals.

Pour les Mets, Matz est une autre cible manquée alors qu’ils tentent de constituer une équipe de lanceurs. Ils ont prolongé une offre de qualification (d’une valeur de 18,4 millions de dollars) pour conserver Noah Syndergaard, mais il a signé avec les Angels de Los Angeles pour un an et 21 millions de dollars. Les Angels ont également signé Aaron Loup, qui a excellé en relève pour les Mets la saison dernière, pour un contrat de 17 millions de dollars sur deux ans.

Marcus Stroman est également un agent libre, après avoir affiché une MPM de 3,02 sur 33 départs en tête de l’équipe. Stroman aura 31 ans en mai, comme Matz, mais a des antécédents plus cohérents et devrait conclure un accord plus lucratif.

Théoriquement, cela ne devrait pas être un problème pour Cohen, qui a souligné sa volonté de dépenser en présentant Eppler comme directeur général la semaine dernière. Mais bien que plusieurs lanceurs d’agents libres aient signé ou accepté des termes sur de nouveaux accords – y compris Justin Verlander avec les Astros de Houston, Eduardo Rodriguez avec les Tigers de Detroit, Anthony DeSclafani avec les Giants de San Francisco et Kendall Graveman avec les White Sox de Chicago – les Mets, jusqu’à présent, ont été exclus.



Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.