Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Politique

Starlink et sa constellation de satellites permettront de passer des appels partout « on peut voir le ciel »

Après le téléphone satellite, Elon Musk et sa société SpaceX souhaiteraient passer au smartphone satellite. Avec sa constellation Starlink – des milliers de satellites en orbite basse – SpaceX estime pouvoir généraliser rapidement la téléphonie accessible partout sur Terre.

Starlink promet sur son site Internet que le service fonctionnera partout « tu peux voir le ciel ». Sa constellation de 5 000 satellites (dont le nombre devrait augmenter) transformés en antennes relais dans l’espace, permettra à Starlink d’offrir une couverture dans des zones auparavant privées de réseau. Les lieux comme le désert ou les montagnes, ou encore les parcs nationaux, où la construction d’antennes relais est interdite, ne seront plus isolés.

Effet d’annonce pour être le premier

Pas besoin d’acheter un nouvel équipement, ni même de télécharger une application spéciale. Starlink travaille avec des opérateurs aux Etats-Unis, au Japon, en Océanie, en Suisse, en attendant d’autres marchés. Il n’y a aucune information pour le moment sur le prix de ce « forfait satellite » et il est possible que le débit soit limité à quatre mégas. C’est plus lent que les téléphones actuels, mais c’est mieux que rien.

On n’a aucune idée de la date d’entrée en vigueur de cette promesse, Elon Musk est habitué aux effets d’annonce. Starlink prévoit un service de SMS à partir de 2024. Pour le téléphone et les données mobiles, il le sera davantage en 2025. Ces délais dépendent en partie de la fusée Starpship, bien plus grosse que la fusée Falcon 9 utilisée aujourd’hui. La fusée Starship sera capable d’envoyer des satellites plus gros dans l’espace, mais elle n’est pas encore opérationnelle commercialement, rappelle le site Ars Technica. Et puis, réalité qu’Elon Musk abhorre, l’appareil doit être approuvé par les autorités de régulation, en l’occurrence la FCC (Commission fédérale des communications)l’agence gouvernementale qui supervise les réseaux de télécommunications.

Les 5000 satellites, un avantage sur les concurrents

La concurrence tentera sans doute aussi de ralentir le projet ailleurs. Starlink n’est pas seul sur le marché. Apple, par exemple, a équipé ses nouveaux iPhone d’une connexion satellite, qui permet d’envoyer des messages uniquement en cas d’urgence. Cette connexion ne fonctionne donc pas sur les smartphones Android. AST SpaceMobile, rattaché à l’opérateur ATandT, l’un des plus importants aux Etats-Unis, a passé un appel téléphonique il y a quelques semaines sur un smartphone classique grâce à la 5G fournie par un satellite. Qualcomm et Motorola développent également leur propre technologie.

Mais Starlink possède son propre réseau de milliers de satellites, et même si ce réseau tombe en panne, c’est un avantage gigantesque sur la concurrence. Un média américain laisse entendre que ce système pourrait aussi, à terme, équiper Tesla, dont l’une des principales figures reste Elon Musk.

francetvinfo

Cammile Bussière

One of the most important things for me as a press writer is the technical news that changes our world day by day, so I write in this area of technology across many sites and I am.
Bouton retour en haut de la page