Skip to content
Six expositions parisiennes en marge de la semaine haute couture printemps-été 2022


Pas de fashion week sans une flopée d’expositions dont deux consacrées à de grands créateurs – Azzedine Alaïa et Yves Saint Laurent – à venir après la semaine de la Haute Couture.

Mais eEn attendant, n’hésitez pas à en voir d’autres majeures – et déjà ouvertes – telles que Thierry Mugler : Couturissime et Une histoire de mode. Collectionner, exposer au Palais Galliera. VScertains svpnous confidentiels valent aussi le détour car Van Cleef & Arpels, l’inspiration couture offert par la maison de joaillerie Bals légendaires et Contes de Perrault à l’atelier willy Rizzo. Suivez le guide.

« Thierry Mugler : Couturissime »

Toujours en cours l’exposition flamboyante Thierry Mugler Couturissime au Musée des Arts décoratifs qui permet en 140 tenues, costumes, croquis et archives de revoir le travail du couturier, décédé le 23 janvier, à la veille de la semaine de la haute couture parisienne du 24 au 27 janvier.

Loin d’être une rétrospective ordinaire, c’est sa vie et son énergie qui sont présentées dans les espaces rénovés des galeries de mode Stephen A et Christine Schwarzmann du Musée des Arts Décoratifs. Sur deux étages, à chaque tronçon du parcours, la scénographie a été minutieusement soignée : immersive, elle plonge par exemple dans le monde animal et aquatique, puis dans une ambiance futuriste…

« Alaïa avant Alaïa »

La Fondation Azzedine Alaïa propose à partir du 28 janvier Alaïa avant Alaïa. « A l’époque, je ne faisais pas de collections. Je cousais pour des clients », explique le designer Azzedine Alaïa. A travers des documents d’archives, photographies et dessins, pour la plupart présentés pour la première fois, l’exposition analyse les années d’apprentissage qui séparent le jeune couturier en herbe sur le point de quitter Tunis pour Paris dans les années 1950, jusqu’à l’éclatement du phénomène Alaïa à l’aube des années 1980. Des robes et des créations de ses débuts, un choix de modèles qui ont révélé au public plus qu’un style, une œuvre fondatrice de la fin des années 1970 dialoguent avec des vêtements intemporels.

Galerie Azzedine Alaïa. 18, rue de la Verrerie, jusqu’au 24 octobre.

Six expositions parisiennes en marge de la semaine haute couture printemps-été 2022

« Yves Saint Laurent aux Musées »

L’exposition Yves Saint Laurent aux Musées mettre dedans mettre en lumière le dialogue qu’Yves Saint Laurent entretenait avec l’art et la littérature. Un voyage dans les collections permanentes de six musées parisiens – le Centre Pompidou, le Musée d’Art Moderne de Paris, le Musée du Louvre, le Musée d’Orsay, le Musée National Picasso-Paris et le Musée Yves Saint Laurent Paris – est offert du 29 janvier au 15 mai.

Cette exposition vscélèbre le 60e anniversaire du premier défilé de mode d’Yves Saint Laurent. Le couturier de 26 ans signe sa première collection sous son propre nom le 29 janvier 1962. Elle impose d’emblée un esprit mais aussi un style. A travers ses modèles, toute une culture, tout un univers artistique s’exprime.

Six expositions parisiennes en marge de la semaine haute couture printemps-été 2022

« Une histoire de mode. Collectionner, exposer au Palais Galliera »

En cours également Une histoire de mode. Collectionner, exposer au Palais Galliera au musée de la mode de la ville de Paris retrace son histoire et celle de ses collections à travers 350 pièces. Ce parcours, à la fois chronologique et thématique, propose une histoire de la mode, du XVIIIe siècle à nos jours, en mettant en lumière les spécificités de la période : des imprimés du XIXe siècle aux robes de cocktail des années 50, des riches matières et décors des années 20 au minimalisme des Designers belges et japonais des années 1980.

Le parcours, présenté jusqu’au 26 juin 2022, fait l’objet de deux affrontements (le premier jusqu’au 13 mars 2022, suivi d’un second à partir du 2 avril 2022) pour des raisons de conservation préventive.

Six expositions parisiennes en marge de la semaine haute couture printemps-été 2022

« Van Cleef & Arpels, l’inspiration couture »

Chaque saison, lors de la semaine de la haute couture, les maisons de haute joaillerie présentent leur nouvelle collection mais parfois certaines optent pour le format exposition comme c’est le cas avec Van Cleef & Arpels, inspiration couture. Cette exposition revient sur les liens créatifs tissés par cette maison avec le monde de la couture tout au long du XXe siècle. 42 pièces historiques, dont 9 présentées pour la première fois à Paris, sont à découvrir : broches, devants de corsages, peignes ainsi qu’une autre création inventée en 1933, la Minaudière, ce vanity devenu un indispensable des femmes élégantes. grâce à ses multiples compartiments et ses accessoires intégrés. Ici une Minaudière laquée noire dévoile ses compartiments sous un couvercle fermé par trois volutes de diamants.

Van Cleef & Arpels Boutique Galerie Héritage. 20, place Vendôme, jusqu’au 15 avril.

Six expositions parisiennes en marge de la semaine haute couture printemps-été 2022

« Bals légendaires et Contes de Perrault »

Depuis les années 1940, willy Rizo, « le photographe de beau gens« , dépeint l’évolution des mœurs et des modes à travers ses photographies. Ceux qui sont exposés ici plongent dans le monde exclusif de la haute société, du théâtre et de l’aristocratie internationale. Certains évoquent Les bals vénitiens du philanthrope Charles de Beistegui et du Comte Volpi ainsi que le bal d’Elsa Maxwell à Biarritz qui marqua une époque de luxes somptueux et de salons culturels… D’autres, les Contes de Perrault : « pour ces huit spectacles, j’ai emprunté des costumes à la Comédie Française, demandé à des figurants de poser, utilisé un 20×25 pouces et pour éclairer j’avais besoin de plusieurs sources lumineuses. jeans Démachy qui était directeur artistique de Marie Claire à l’époque m’a beaucoup aidée » expliqua alors le photographe.

Studio Willy Rizzo. 12, rue de Verneuil, jusqu’au 5 février 2022.

Six expositions parisiennes en marge de la semaine haute couture printemps-été 2022



Grb2

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.