Nouvelles locales

Service Express Maroc prévoit la livraison de 1 million de colis en 2022

Depuis sa création en 2015, Service Express Maroc a fait du chemin. L’entreprise qui avait démarré son activité avec un seul livreur et un dépôt de 50 m² livre désormais 3 000 colis par jour en moyenne. Son portefeuille s’est également élargi pour dépasser les 2 000 clients, regroupant des donneurs d’ordres, des PME, des e-commerçants TME et des particuliers. Le spécialiste de la livraison e-commerce ne compte pas s’arrêter là ; il envisage de s’attaquer à la région MENA.

Franchir le cap symbolique du million de colis distribués est l’un des objectifs fixés par Service Express Maroc (SEM) pour 2022. L’entreprise spécialisée dans la livraison e-commerce se donne ainsi les moyens de ses ambitions. C’est un « seuil qui nous permet d’atteindre un niveau exceptionnel de valorisation de notre entreprise auprès des partenaires et des investisseurs », affirme au journal « Le Matin », Ahmed Mouda, fondateur et PDG de la SEM. Pour cette année, l’entreprise mène plusieurs chantiers portant notamment sur l’automatisation de la supply chain, le recrutement, le développement des compétences, la RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises) et le développement durable. Comme d’autres acteurs du e-commerce, Service Express Maroc a su tenir le coup en cette période de crise sanitaire. Avec 600 000 colis livrés en 2021, soit une moyenne de 3 000 colis par jour, l’entreprise a su profiter de l’accélération du développement du e-commerce. « Qui dit développement du e-commerce, dit développement de la livraison, moteur du e-commerce.

Le potentiel du marché de la livraison e-commerce est donc énorme. Les opportunités pour les investisseurs sont également formidables », souligne le fondateur de l’entreprise. En termes de développement, la société entend d’abord renforcer son ancrage au Maroc avant de s’attaquer à la région MENA. « Nous allons développer notre proximité en implantant des centres de dépôt et de tri dans les principaux centres urbains. Investir à l’international, plus spécifiquement dans la zone Moyen-Orient Afrique du Nord, est un objectif stratégique compte tenu des opportunités que représentent les pays de cette région. On assiste à un véritable boom du e-commerce dans la région. Avec le soutien des investisseurs, il y a une place à prendre dans ce gigantesque marché mondial », affirme Ahmed Mouda. Et pour atteindre ses objectifs, SEM investit massivement dans la digitalisation des processus, l’intégration de l’intelligence artificielle et le traitement des données. L’objectif est « de proposer les offres les plus compétitives à nos clients. Nous réinvestissons également tous les bénéfices dans la Recherche et le Développement, notamment ». Pour le PDG de SEM, opérer dans un secteur aussi concurrentiel que la livraison permet de créer de l’émulation et des idées créatives pour servir au mieux les attentes des clients. Cependant, « il faut noter que ce marché est marqué par une prédominance du secteur informel.

De quoi freiner le développement du commerce en ligne. C’est un véritable fléau qu’il faut combattre et trouver des solutions afin de rassurer tous les acteurs de la chaîne de valeur », prévient-il. Depuis sa création en 2015, Service Express Maroc a su attirer plusieurs clients dans son portefeuille. L’entreprise compte aujourd’hui des donneurs d’ordres, des PME, des e-commerçants TME et des particuliers. Sa force : « offrir des services adaptés à chaque catégorie de clients. Notre politique de fidélisation nous a également permis de consolider notre portefeuille de référence ». Aujourd’hui, SEM compte plus de 2 000 clients et plus de 200 livreurs encadrés qui livrent tous types de colis. Un long chemin parcouru en 6 ans où l’entreprise a démarré son activité avec « une seule moto et 50 m² de dépôt ». Un bilan plus que positif selon son fondateur. Et d’ajouter, « une de mes grandes fiertés que Service Express Maroc ait pu développer une plateforme technologique moderne 100% marocaine pour servir dans les meilleures conditions une clientèle exigeante ».



lematin

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page