Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles sportives

Série des pionniers de la ligue de rugby : Les Penrith Panthers de 1967


Beaucoup de nouveaux clubs sont apparus depuis que j’ai commencé à m’intéresser à la ligue de rugby dans les années 1960. Beaucoup, comme les Western Reds, les Hunter Mariners et diverses versions de la Gold Coast, sont venus et repartis, tandis que d’autres comme les Penrith Panthers, les Brisbane Broncos et les Melbourne Storm y sont depuis longtemps et sont des acteurs clés dans la compétition d’aujourd’hui.

Dans cette série, je rendrai hommage aux pionniers de chacun des onze clubs survivants qui sont entrés dans la ligue depuis 1960, et je vous dirai un peu qui ils étaient et d’où ils venaient. Aujourd’hui, les hommes du pied des montagnes, les Penrith Panthers.

Faisant à l’origine partie des juniors de Parramatta, le club de Penrith A Grade était davantage considéré comme une épine dans le camp des anguilles que comme une pépinière junior, et le club de Penrith tenait à établir sa propre identité. Leur première étape importante vers l’indépendance a été de rejoindre la compétition de deuxième division à dix équipes lors de sa création en 1962, avec des clubs tels que Wentworthville, Ryde-Eastwood et Cronulla-Caringbah.

Vêtus de leur maillot bleu royal et blanc, ils ont également concouru avec un certain succès dans la State Cup contre les équipes de premier plan à partir de 1964, et en 1966, le mot était que deux équipes de deuxième division seraient ajoutées à la compétition NSWRL en 1967. Caringbah -Cronulla était une équipe certaine d’une promotion, tandis que l’autre place était une bagarre entre Penrith et les premiers ministres de deuxième division de 1964 et 1965, Wentworthville.

Penrith s’est fixé pour objectif de remporter le poste de Premier ministre de deuxième division en 1966 afin de renforcer ses arguments en faveur d’une promotion et a recruté un certain nombre d’élèves de première année chevronnés du concours NSWRL. Ils ont ensuite battu Wentworthville 9-7 en finale à Cumberland Oval le 13 août 1966, mais ils auraient pu sauver leurs jambes, car grâce à la campagne inlassable des piliers du club, dont Roger Cowan et Merv Cartwright, le NSWRL avait déjà décidé que Penrith rejoindrait Cronulla dans la cour des grands, car leur emplacement stratégique dans l’ouest de Sydney était préféré à celui de Wentworthville, qui se trouvait juste à la porte de Parramatta.

La première incursion de Penrith dans le grand temps a été la Coupe de pré-saison 1967, et ils se sont bien acquittés, battant Cronulla et Parramatta, avant de perdre contre South Sydney et Balmain. Puis, le grand jour est enfin arrivé, et ils ont disputé leur tout premier match de premier ministre contre Canterbury au Belmore Sports Ground le 2 avril 1967 devant une foule de plus de 10 000 personnes, et ont été battus de justesse par 15 points à 12.

Voici l’équipe qui s’est précipitée pour Penrith cet après-midi-là, vêtue d’un short blanc et d’un maillot marron chocolat avec un V blanc et une selle d’épaule. Les « soldats du chocolat » étaient arrivés !

* Les nombres entre parenthèses sont le nombre total de matchs de première année que le joueur a joués pour Penrith, et notez que selon le système de numérotation de l’époque, le talonneur est le numéro 12 et le verrou est le numéro 8.

1. Bill Tonkin (22)

Tonkin était plus connu comme rameur arrière lorsqu’il est venu à Penrith en 1967 via Balmain, Western Suburbs et enfin South Sydney, où il jouait en réserve depuis plusieurs saisons. Il n’a eu que des opportunités limitées dans la catégorie supérieure et a pris sa retraite à la fin de la saison 1968.

2. Bob Lander (68)

Landers a disputé plus de 108 matchs pour Eastern Suburbs avant d’exercer son métier en Angleterre pendant quelques années, puis de rejoindre Penrith en 1966 pour leur assaut réussi contre le poste de premier ministre de la deuxième division. Il était un buteur de haut vol et a marqué 428 points de première année pour les Panthers avant sa retraite à la fin de la saison 1970. Il a été le meilleur buteur de Penrith lors de leur première saison avec 88 points, et le meilleur buteur d’essais égal avec David Applebee avec six.

3. Ern Gillon (63)

Gillon a fait ses débuts en première année pour Parramatta en 1966 et a rejoint les Panthers en 1967, passant quatre saisons au pied des montagnes avant de prendre sa retraite à la fin de 1970. Il était un très bon défenseur et a été le premier vainqueur du joueur du club de le prix de l’année.

4.Wayne Peckham (41)

Originaire de Moree, Peckham était un arrière extérieur dur et intrépide qui a la particularité d’être le premier joueur indigène du club. Il a passé trois ans avec les Panthers puis s’est dirigé vers Canterbury en 1970 où il est resté jusqu’à sa retraite en 1972.

5. David Applebee (89)

Applebee était un centre ou un ailier dur et dur et a joué pour Oakdale dans la compétition impitoyable du groupe 6 avant d’être signé par Penrith à la fin de 1966. Il était le meilleur buteur d’essais égal de Penrith en 1967 avec six essais, et est devenu le joueur de Penrith. premier joueur représentatif lors de sa sélection pour City Firsts en 1967. Il a déménagé à QLD à la fin de 1972 pour poursuivre sa carrière et a continué à représenter QLD dans la série interétatique de 1973.

6. Maurie Raper (51)

Le frère cadet d’un immortel, Maurie Raper a joué son football junior pour Wests et Canterbury avant de se rendre au QLD où il a été aperçu en train d’avoir un blinder pour l’équipe de Rockhampton contre l’équipe de Grande-Bretagne en tournée. Penrith l’a signé et il a joué pour les Panthers de 1967 à 1970, avant de terminer sa première année avec Cronulla en 1974.

7. Laurie Fagan (77)

Fagan était un favori de Balmain jusqu’à ce qu’il perde sa place dans l’équipe de première année après l’arrivée de la star du test anglais David Bolton et il a été signé par Penrith pour la saison 1967. Il a la particularité d’être le buteur du premier essai des Panthers lorsqu’il a traversé deux fois contre Canterbury lors de leur premier match de premier ministre, et il a été capitaine du club pendant une grande partie de la saison 1967. Il a quitté Penrith à la fin de 1970 et est devenu un entraîneur à succès en deuxième division.

8. Andrew ‘Tony’ Brown (C) (3)

Brown était l’un des meilleurs cinq huitièmes du match au cours de sa carrière de neuf ans avec Newtown, et il avait disputé onze tests pour l’Australie et neuf fois pour NSW. Il a quitté Newtown pour diriger Penrith en deuxième division en 1965 et a été le capitaine des Panthers lors de leur premier match de Premiership. Des blessures ont interrompu sa carrière en première année en 1967 après seulement trois apparitions dans la catégorie supérieure, mais il a continué à entraîner des catégories inférieures pour les Panthers.

9. Croûte murale (37)

Crust était un backrower robuste qui a rejoint les Panthers en 1966 alors qu’ils étaient encore en deuxième division. Il était en première année avec les Panthers jusqu’à ce qu’il soit transféré à la compétition de Newcastle au cours de la saison 1969.

10. Bill McCall (22)

McCall a disputé plus de 50 matchs de première année avec Eastern Suburbs et Parramatta entre 1958 et 1963 avant de rejoindre Penrith en deuxième division. Il faisait partie de leur équipe de premier ministre de deuxième division en 1966 et a joué tous les matchs des Panthers en 1967 avant de se retirer de la grande époque à la fin de cette année.

11. Geoff Waldie (16)

Waldie a fait ses débuts pour Eastern Suburbs en 1962 et a passé cinq saisons à Bondi avant de rejoindre Penrith en 1967. Il a quitté Penrith à la fin de la saison pour jouer dans la compétition de Newcastle.

12. Ron Workman (93)

Workman a eu six saisons banales avec Parramatta avant de se rendre au Vietnam avec la RAAF en 1965, et a rejoint Penrith à son retour en 1967. Il était un talonneur très dur et efficace et un pilier du club à ses débuts, et est devenu capitaine. l’équipe. Il a joué dans le nord du Queensland après avoir quitté les Panthers à la fin de 1972, mais est revenu au club une fois qu’il a raccroché ses bottes pour occuper un poste de direction au club.

13. Barry Harris (15)

Harris avait joué plus de 70 matchs pour Newtown et South Sydney, en plus de représenter à la fois NSW Country et NSW, avant de rejoindre Penrith en 1967. Il a pris sa retraite à la fin de cette année et a passé quelque temps comme entraîneur de première année en 1975 et 1976 après le démission de Mick Stephenson.

Entraîneur – Léo Trevena (44)

Trevena était un très bon demi-arrière à l’époque où il jouait et faisait partie de l’équipe gagnante du poste de premier ministre de Western Suburbs en 1952. Il est devenu capitaine / entraîneur des Panthers en 1957 alors qu’ils étaient en deuxième division, les menant finalement au poste de premier ministre de deuxième division en 1966 et au grand moment de la NSWRL en 1967. Il a entraîné l’équipe tout au long de leur saison inaugurale, avant d’être remplacé par Bob Boland pour les cinq prochaines saisons. Il a ensuite remplacé Boland en 1973, les menant à leur première cuillère en bois cette année-là.

Penrith a utilisé 25 joueurs en première année lors de leur première saison, et en dehors de ceux mentionnés ci-dessus, certains autres joueurs pionniers notables étaient:

Graham Moran (121)

Un très bon centre et cinq huitième qui a rejoint le club de Taree et a ensuite représenté NSW en 1970.

Georges Piper (25)

Un rameur coriace qui a joué pour Balmain avant de rejoindre Penrith et qui est décédé des suites de blessures subies lors d’un combat à Balmain à la fin de la saison 1968.

Doug Ricketson (3)

Un centre élégant qui a rejoint Penrith alors qu’ils étaient en deuxième division, mais sa carrière a été interrompue par une blessure en 1967. Le père du pilier des Roosters, Luke Ricketson.

À peine un tas de noms connus, et probablement oubliés depuis longtemps par tous sauf le plus fervent supporter de Penrith, mais ils étaient là le premier jour et resteront toujours dans les mémoires comme les pionniers qui ont mis les choses en mouvement pour le club.

Sans surprise, Penrith a connu des difficultés lors de sa première saison, terminant avant-dernier sur le tableau, 5 points devant ses collègues débutants, Cronulla. Mais ce n’était pas que de mauvaises nouvelles, car ils ont remporté cinq de leurs 22 matchs et en ont fait match nul deux, avec leur point culminant de la saison au tour 4 lorsqu’ils ont roulé les premiers ministres en titre St George 24-12 lors de leur deuxième match à Penrith Park devant plus de 12 000 fans en délire. Ce fut un début difficile pour un club composé d’hommes durs.

Je me demande si l’un des pionniers de Penrith de 1967 pourrait même imaginer le succès que le club connaît aujourd’hui ?

Aidez à façonner l’avenir de The Roar – répondez à notre enquête rapide et courez la chance de GAGNER !



Sports Grp2

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page