Skip to content
Sensibilisation

L’Association des Rencontres Méditerranéennes pour le Cinéma et les Droits de l’Homme poursuit son engagement et sa sensibilisation aux droits de l’Homme, à la démocratie et à la citoyenneté, à travers son projet intitulé « Le cinéma : un dispositif d’éducation aux droits de l’Homme et à la citoyenneté ».

Le projet intitulé « Le cinéma : un mécanisme d’éducation aux droits de l’homme et à la citoyenneté », initié par l’Association des Rencontres Méditerranéennes du Cinéma et des Droits de l’Homme et cofinancé par l’Union européenne et l’Ambassade des Pays-Bas au Maroc, vise à utiliser le cinéma comme un moyen de promouvoir la culture des droits humains et les savoirs qui y sont associés, puis de faire de la culture un outil pédagogique et de mobilisation citoyenne. Pour ce faire, le projet s’articule autour de trois axes : la projection de films documentaires ou cinématographiques, la « Masterclass » et la formation des associations partenaires.
La projection de films documentaires ou cinématographiques ciblera ainsi les jeunes et les enfants dans les quartiers ou les espaces scolaires et universitaires. Ce premier axe, organisé en collaboration avec des associations partenaires au niveau local, concerne les activités « Jeudi Cinéma et Droits de l’Homme », qui s’adressent principalement aux jeunes, et « Matinées pour les enfants », qui sont des projections. spécial pour les enfants. Quant à l’axe de la Masterclass, il cible l’espace politique et médiatique en s’adressant aux décideurs des politiques culturelles et éducatives et vise à faire du cinéma un outil d’éducation et de sensibilisation. Cette section aspire, en accueillant des personnalités du monde de la culture, à faire la lumière sur les qualités du cinéma, qui en font un moyen d’éducation, ainsi que la prise de conscience de l’importance de promouvoir la connaissance des droits de l’Homme auprès des citoyens.
Par ailleurs, l’axe formation des associations partenaires travaille à l’amélioration des compétences des comédiens, porteurs de projets et acteurs partenaires, à travers la constitution d’associations dans le domaine des droits de l’Homme et l’animation de ciné-clubs. Le travail de cet axe s’appuie également sur la production de supports de sensibilisation à travers la réalisation de courts métrages de jeunes talents sur la situation des droits humains, des « capsules » de sensibilisation et des activités dans les clubs de citoyenneté.
Fadwa Maroub, présidente de l’Association des Rencontres Méditerranéennes du Cinéma et des Droits de l’Homme, a souligné à cet égard que les activités de l’association et de ses partenaires ont diminué récemment, compte tenu du contexte actuel. pandémie, mais qu’elles continuent de se poursuivre normalement dans cinq villes, Rabat, Casablanca, Tanger, Agadir et Zagora.
« Ce projet a été lancé il y a près de trois ans grâce à l’implication de divers acteurs de la société civile dans le but de sensibiliser à la question des droits humains, de la citoyenneté et de l’égalité des sexes, en particulier chez les jeunes et les enfants, et ce à travers des activités telles que des projections de films, l’organisation de débats et de rencontres avec des artistes, ainsi que la formation d’associations partenaires », précise-t-elle. « Les restrictions imposées par la crise sanitaire ont permis à l’association de s’ouvrir davantage aux technologies numériques afin de poursuivre ses activités et maintenir la communication avec ses partenaires. Ainsi, l’association travaille actuellement à l’élaboration de contenus, à savoir des vidéos courtes et explicatives qui seront publiées sur sa chaîne YouTube, en plus de guides simplifiés traitant des droits humains et de la citoyenneté », conclut -elle.



Grb2

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.