Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles du Canada

Selon l’AUPE, les négociations collectives seront nombreuses en 2024


L’Alberta Public Service Employees Union (AUPE) a tenu sa 46e conférence annuelle au Centre EXPO d’Edmonton du 26 au 28 octobre, à la veille d’une année de négociations qui sera historique selon le syndicat.

Les négociations des différentes conventions collectives sont au cœur des préoccupations des membres duAUPEdit le président du syndicat, Guy Forgeron.

Ce qui est unique ici n’est pas seulement l’ampleur des négociations, mais aussi le fait que presque toutes nos équipes de négociation présenteront des demandes très similaires.il explique.

Au cours de la prochaine année, environ 82 000 membres entameront des négociations contractuelles avec divers employeurs des divers secteurs représentés par le syndicat, notamment les services gouvernementaux, les organisations et agences de soins de santé et le secteur de la santé. éducation.

Les équipes de négociation du syndicat se concentreront sur des questions clés telles que les augmentations de salaire, la sécurité d’emploi, les niveaux de dotation, l’amélioration des avantages sociaux et les services de soutien en santé mentale.

Pour probablement la première fois de notre histoire, l’ensemble du syndicat, quel que soit le lieu de travail de nos membres, a les mêmes revendications.

Le président du syndicat souligne l’ampleur de cette occasion au cours de laquelle un nombre important de membres seront représentés aux tables de négociation. Cependant, Guy Forgeron reconnaît toutefois que cela représente également un défi pour leAUPE

C’est un défi parce que notre travail consiste à coordonner le plus possible toutes ces tables de négociation et à assurer qu’il y ait une communication entre les différents groupes de travailleurs afin qu’ils s’appuient mutuellement.il explique. Mais c’est une opportunité extraordinaire qu’il faut saisir.

Déroulement de la réunion

La deuxième journée du congrès a débuté par l’élection de la nouvelle équipe dirigeante duAUPE. gars Forgeron a été réélu président du syndicat pour un mandat de deux ans, un nombre qui s’ajoute à ses 14 années déjà à la tête de l’organisation.

Les délégués ont ensuite débattu de six résolutions constitutionnelles ainsi que d’une résolution générale présentée par le comité des femmes duAUPE qui lui demande de donner la priorité à un plan concret qui aborde les problèmes de violence domestique.

Environ 1 000 membres ont assisté au 46e congrès annuel du Syndicat des employés de la fonction publique de l’Alberta, qui a eu lieu au EXPO Centre d’Edmonton du 26 au 28 octobre.

Photo : Radio-Canada / Emily Fitzpatrick

Le dernier jour du congrès, le Comité de l’environnement a présenté une résolution visant à éduquer et à communiquer avec les membres sur les changements climatiques. De son côté, le Comité de rémunération et d’équité sociale a proposé deux résolutions visant à sensibiliser les équipes de négociation à l’équité salariale et à appuyer le principe d’un salaire décent pour tous les membres.

Le comité des femmes, de son côté, a annoncé sa volonté de faire pression sur tous les paliers de gouvernement pour rétablir un office indépendant de défense des personnes âgées, un moratoire sur les soins de longue durée privés à but lucratif, ainsi qu’un plus grand nombre d’heures de travail. des soins directs que les Albertains reçoivent dans les établissements de soins continus.

Dans sa réflexion sur les priorités énoncées lors de l’événement, Guy Forgeron rappelle l’importance des prochaines négociations collectives, alors que les travailleurs albertains ne sont pas épargnés par les taux d’intérêt élevés et l’inflation galopante.

Un homme à l’air sérieux est debout.

Le président du Syndicat des employés de la fonction publique de l’Alberta, Guy Smith, a été une fois de plus élu à ce titre lors du congrès annuel du syndicat qui s’est terminé samedi.

Photo : Radio-Canada / Emily Fitzpatrick

Les travailleurs sont les premiers à souffrir et il est impératif que nous cherchions à obtenir des augmentations de salaire significatives.il dit. Nous devons également prendre en compte la menace de pertes d’emplois dues à l’externalisation et à la privatisation, ou simplement aux coupes budgétaires.

Environ 1000 membres ont participé au congrès qui, selon le président de laAUPEa vu la participation de travailleurs plus jeunes et plus diversifiés.

C’est fantastique parce que ces voix sont vraiment importantes et parfois on ne les entend pas assez souventconclut-il.

Avec les informations d’Emily Fitzpatrick

canada-lapresse

Malagigi Boutot

A final year student studying sports and local and world sports news and a good supporter of all sports and Olympic activities and events.
Bouton retour en haut de la page