Skip to content
Sauveteurs : la profession peine à recruter


Posté

Article écrit par

Sauveteurs : la profession peine à recruter

M. Demazure, J. Gosset, S. Teissier, M. Ruch -France 3

France Télévisions

A l’approche de l’été, les piscines peinent à recruter des sauveteurs. Certains sIls se voient même obligés de limiter les horaires d’ouverture, faute de personnel qualifié.

A Bassemberg (Bas Rhin)il n’est plus possible de se baigner toute la semaine. La piscine est fermée au public le week-end. « Ça veut dire prendre la voiture, le vélo et aller plus loin quand on a le matériel sur place »se lamente un nageur. Il n’y a pas assez de sauveteurs pour surveiller. Ils ne sont actuellement que trois, alors qu’il en faudrait deux fois plus.

Les annonces publiées n’ont rien donné. Il a donc fallu faire des choix. « Nous sommes obligés de fermer le week-end pour garantir la sécurité de tous les usagers »précise Jean-Luc Bianchi, directeur du centre nautique. En France, il manquerait au moins 2 000 sauveteurs. Le métier n’attire plus entre incivilité, bas salaire et travail le week-end. Avec le beau temps, la situation est tendue. Entre les piscines et les 19 plans d’eau à surveiller du Bas-Rhin, les emplois saisonniers risquent de manquer.


Sauveteurs : la profession peine à recruter

équipe de la semaine

  • Éditeur en chef

    Pierre-Yves Grenu

  • Rédacteur en chef adjoint

    Valérie Houart, Éric Brisson

  • Éditeur

  • Joker

L’équipe du week-end

  • Éditeur en chef

    Catherine Raymond

  • Rédacteur en chef adjoint

    Jérôme Dorville, Daniel Ielli

  • Éditeur

  • Joker

voir tous les magazines

Inscription à la Newsletter

toute l’actualité en vidéo

Recevez l’essentiel de notre actualité avec notre newsletter

Inscription à la Newsletter

éléments Sur le même sujet

Vu d’Europe

Franceinfo sélectionne quotidiennement les contenus des médias audiovisuels publics européens, membres de l’Eurovision. Ces contenus sont publiés en anglais ou en français.



francetvinfo

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.