Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles locales

Santé. La Commission européenne veut interdire les versions aromatisées du tabac chauffé

La Commission européenne a proposé mercredi d’interdire dans les 27 pays de l’Union européenne la vente de versions aromatisées de « tabac chauffé », commercialisées sous forme de sticks pour concurrencer les cigarettes électroniques.

La proposition ne concerne pas les cigarettes électroniques et les e-liquides, a précisé un porte-parole de l’exécutif européen, Stefan De Keersmaecker. « L’interdiction des arômes pour ces liquides est une décision à prendre par les États membres, elle n’est pas couverte par notre proposition aujourd’hui », a-t-il ajouté.

Qu’est-ce que le « tabac chauffé » ?

La proposition de la Commission vise un nouveau type de produit du tabac qui connaît un succès croissant, notamment auprès des jeunes. Lancée par l’industrie en réponse au succès des e-cigarettes, elle utilise une solution dite de « chauffage » du tabac, censée limiter les effets nocifs liés à la combustion et à la fumée qu’elle dégage. Et comme pour le vapotage, ce tabac est disponible en différentes saveurs, cerise ou menthol par exemple.

Mais la Commission rappelle que le « chauffage » vise néanmoins à libérer de la nicotine, et provoque l’émission d’autres produits chimiques potentiellement nocifs pour la santé. L’idée est donc d’introduire une législation plus stricte dans les États membres pour décourager cette nouvelle forme de tabagisme.

« Neuf cancers du poumon sur dix étant causés par le tabac, nous voulons rendre le tabagisme le moins attirant possible pour protéger la santé de nos concitoyens et sauver des vies », a justifié dans un communiqué la commissaire européenne à la Santé, Stella Kyriakides. . « Pour y parvenir, il est essentiel de prendre des mesures plus fortes pour réduire la consommation de tabac, (…) et suivre le rythme des évolutions pour faire face au flux constant de nouveaux produits qui arrivent sur le marché – ce qui est particulièrement important pour protéger les jeunes , » elle a ajouté.

Forte augmentation des ventes

La vente de « produits du tabac chauffés » a fait l’objet d’une directive européenne en 2014 fixant le cadre législatif sur le territoire de l’Union. Mais les évolutions constatées sur ce marché autorisent la Commission à modifier ce cadre.

Ce mercredi, l’exécutif européen a souligné le fait que les ventes de ce type de produits ont augmenté en volume de 10% ou plus dans au moins cinq pays de l’UE, le minimum requis pour durcir la législation. Selon la Commission, les ventes ont même explosé dans plusieurs États membres entre 2018 et 2020, comme en France (+406%), au Portugal (180%) et aux Pays-Bas (153%).

La proposition de la Commission va maintenant être examinée par un comité d’experts des pays membres. Pour s’y opposer, les Etats devront réunir une majorité qualifiée (55% des pays de l’UE représentant au moins 65% de la population totale de l’UE).

New Grb1

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page