Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Divertissement

Saison 6 de « The Crown », l’hommage à Diana – Libération


Série

Article réservé aux abonnés.

En se concentrant sur les derniers instants de la princesse, la première partie de l’ultime saison de la série Netflix se révèle bien moins délicate que ce à quoi on est habitué.

nous étions partis Couronne dans un très bel épisode qui s’est terminé par deux regards en miroir. Celui de la jeune divorcée Diana (Elizabeth Debicki), aux rires feints, dans une vaine tentative de se dire que tout ira bien, et le sombre et mordant de la reine traitant d’un double enterrement symbolique du Britannia, le navire royal, et la rétrocession de Hong Kong, témoin du déclin d’une royauté anachronique. Un de ces moments de silence que la série a su très bien créer pour laisser les choses ressortir, pour transformer les commissures des lèvres en petits défauts de ces gens qui portent constamment une armure. On retrouve la série au pied de la Tour Eiffel. Instantanément transformé en totem de la mort. Nous sommes à Paris, la nuit, et un chien emmène son maître se promener sur les quais de Seine. Une berline accélère et fonce vers le Pont de l’Alma. Fracasser. Appel d’urgence. Les sirènes qui sonnent au loin se mêlent à l’orgue du thème de Hans Zimmer. La princesse Diana disparaît hors caméra, en quelques secondes, sous les yeux du spectateur. Absurdité d’un accident de la route. Il est modeste, sobre, gonflé.

À temps pour nous : les trois premiers épisodes de la sixième saison de Couronne Il n’aura d’yeux que pour les derniers jours de Diana, transformés en un compte à rebours funeste. Un été en c


Gn fr enter

Gérard Truchon

An experienced journalist in internal and global political affairs, she tackles political issues from all sides
Bouton retour en haut de la page