Nouvelles locales

road trip à l’oignon


Les blogs, les nombreux comptes Instagram en témoignent : même avec les moyens du bord, les repas en plein air ne souffrent d’aucune concession pour célébrer la gourmandise. Trois livres à découvrir avant de prendre la route ? Ce ne sont pas vraiment des encyclopédies du voyage nomade mais plutôt des lectures inspirantes pleines de poésie et de fantaisie avant de se lancer sur les routes.

Le premier date de 1993, il vaut bien quelques recherches sur Internet ou dans les librairies spécialisées. Il est Ramolino, par Aurélia et Dagobert (éditions Rouergue). Il est sous-titré Précis de cuisine et d’art, de vivre à l’usage des nomades paresseux et des gourmets. Le lire est un vrai plaisir. Après les préliminaires qui permettent de préparer un coffret avec les provisions de base, le matériel et quelques conseils bien utiles, le livre recense des recettes très simples et savoureuses, ponctuées d’anecdotes et d’impressions de voyages.

Encore un petit bijou pour les amoureux de l’école buissonnière, La cuisine extérieure d’Édouard de Pomiane (Editions Menu fryin), la réédition d’un ouvrage datant de 1935, joliment mis en page. Le livre s’adresse aux marcheurs, cyclistes, motocyclistes, automobilistes, canoéistes et campeurs. Il leur propose des recettes tantôt simples et abordables, tantôt folles, comme cette oie à la fricassée de pommes ou un homard à l’américaine.

Le troisième livre, celui de Martine Camillieri, Jamais sans mon Kamion (Éditions de l’Epure) est pour moi la plus complète et la plus agréable. C’est le récit d’une véritable aventure qui s’étire sur plusieurs mois que Martine Camillieri a vécue avec son complice Bernd. Elle raconte les préparatifs à commencer plusieurs mois à l’avance, les dispositions prises sur son propre camion, le matériel à prévoir sans oublier l’essentiel du livre, un reportage photo sur son périple à travers l’Europe, ponctué de recettes au poétique et très malin fois réalisés avec un grille-pain, un thermoplongeur, une mini cuisinière à gaz et l’ustensile préféré de l’auteur : le presse-ail !

———-

Les recettes

Houmous Express

Égoutter les pois chiches en conserve. À l’aide d’un presse-ail, écrasez les pois chiches et une gousse d’ail épluchée. Ajouter un filet d’huile à cette purée grossière pour la lier. Accompagner ce houmous express d’un pita ou d’une focaccia, garnir de quelques olives et de feuilles de persil plat.

Soupe du pêcheur chanceux

Videz 5 ou 6 petits poissons que vous avez eu la chance d’attraper au bord de la mer et coupez les têtes, jetez-les et coupez le reste en gros morceaux. Rincez-les soigneusement.

Sur le feu, dans une poêle, avec de l’huile d’olive, faire revenir l’ail, l’oignon et un peu de céleri. Ajouter les petits morceaux de poisson, quelques tomates et poivrons coupés en morceaux, le laurier, le thym, l’origan, le sel et un peu de piment.

Verser un verre de vin blanc, un verre d’eau et laisser mijoter une dizaine de minutes. Passez le tout au moulin à légumes. Ajouter un peu d’eau et un tiers de tube de purée de tomates. Accompagnez cette soupe du pêcheur de petits croûtons ou de cubes de légumes.

———-

Mes conseils pour transformer vos repas nomades en ateliers ludiques

Enfin, je vous invite à vous plonger dans un de mes livres, Petites fêtes nomades (éditions Tana), dans lequel je présente mes petits bricolages pour transformer les repas nomades en ateliers ludiques. Ainsi une grande boîte de conserve et un grill se transforment en mini-barbecue, une ardoise s’improvise en plancha… près de 40 recettes et autant de promesses de festins !

Le camping est un excellent moyen de découvrir les terroirs locaux. Parcourez les villages pour découvrir de bonnes épiceries et traiteurs pour trouver des raviolis frais et organiser “pic-ravioli-party”.

Le principe est simple. Enfiler 2 ou 3 raviolis frais sur de petites brochettes en bois. Faites chauffer un bouillon instantané (poulet, soupe miso ou autre) dans une casserole ou portez à ébullition de l’eau salée avec quelques herbes aromatiques. Placez 2 baguettes en bois en travers de la poêle puis plongez vos raviolis dans la poêle pour les faire cuire. Dégustez-les au fur et à mesure avec un gaspacho par exemple. Quant à la fondue, celui qui perd ses raviolis a un gage !

Cuisine : road trip aux oignons

Transformez vos sacoches de vélo en annexe d’une cuisine mobile. Glissez-y une mini gazinière, une poêle grillagée et le pack « confort » complet : couverts, assiettes, verres télescopiques…

Évider 4 figues. Hacher grossièrement la chair récupérée. Et le remettre dans l’enveloppe de la figue avec un peu de jambon cru. Faire chauffer sur la plaque grillagée avec quelques feuilles de figuier pour parfumer. Déposer les figues farcies et laisser cuire quelques minutes.

Goûtez des figues devenues fondantes avec de bonnes tartines et pourquoi pas un fromage local ?

New Grb1

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page