Nouvelles locales

Retraite annoncée : Serena Williams : « Chapeau bas ! »


MONTRÉAL | L’annonce de la retraite prochaine de la grande joueuse de tennis féminine Serena Williams n’est pas passée inaperçue auprès des spectateurs présents mardi au Stade IGA pour assister aux matchs masculins de l’Omnium Banque Nationale.

• Lisez aussi : Serena Williams va bientôt prendre sa retraite

Toutes les personnes interrogées ont ainsi parlé de la persévérance et de la puissance de l’Américaine de 41 ans qui devrait prendre sa retraite après le prochain United States Open, selon ses propos dans une interview publiée par le magazine « Vogue ». Selon plusieurs, les exploits du vainqueur de 23 tournois du Grand Chelem ne sont pas près d’être égalés.

« Elle a eu une belle carrière et ce sera difficile à battre. Elle a été la première à apporter le « power tennis » aux femmes grâce à sa ténacité et sa puissance, a déclaré le Montréalais Daniel Rouillard, qui assiste aux matchs du tournoi de Montréal depuis 1993. Il y en aura peut-être un autre comme elle un jour, mais je ne le pense pas. voir tout en ce moment. Le seul que j’ai vu avec un si beau « paquet » était [Ashleigh] Barty, sauf qu’elle s’est retirée. Il y aurait peut-être [Iga] Swiatek, mais je ne sais pas. »

« Elle est la meilleure de tous les temps avec ses nombreuses victoires à l’US Open. Elle est solide partout, la force mentale est là. La marche sera extrêmement haute pour l’égaler », a ajouté Luc Turcotte, d’Ottawa, qui a déjà eu la chance d’assister à un match de Williams en direct.

Présences rares

Car, faut-il le rappeler, la présence du puissant joueur sur le sol montréalais a été rare. Serena aura disputé son dernier tournoi en ville à l’été 2014, lorsque sa sœur aînée Venus l’a battue en demi-finale. Néanmoins, les amateurs comprennent que l’imprévu peut parfois changer les plans.

« C’est toujours agréable de voir des joueuses de son calibre, mais il y a eu les blessures. Elle reste une très bonne athlète, très puissante avec un service explosif », ont complimenté Laurence Morissette et Julie Lévesque, évoquant au passage les affrontements entre Williams et la Russe Maria Sharapova, défaite 20 fois en 22 duels par l’Américaine.

« Sa carrière a été exceptionnelle. Elle a plus de 40 ans, chapeau ! Tout en étant constante et en faisant preuve de rigueur, elle voulait gagner et c’est encore le cas aujourd’hui. Elle vient de gagner son match [lundi à Toronto]a ajouté Danielle Picard de Montréal, qui aurait certainement aimé voir Williams ici plus souvent.

-Après avoir battu l’Espagnole Nuria Párrizas Díaz lors de son premier match dans la Ville Reine, l’ancienne numéro 1 mondiale classée au 407e échelon attendait le vainqueur du choc entre la Suissesse Belinda Bencic et la Tchèque Tereza Martincova.



journaldemontreal

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page