Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles localesPolitique

Qui est le regalec, dit le poisson-ruban, l’un des plus gros poissons du monde ?


Le regalec, un poisson au corps immense

Le regalec est un poisson gigantesque, dont le corps ressemble à un immense ruban argenté. Il mesure en moyenne 5 à 7 mètres. Cependant, rares sont les régalecs à avoir été observés, et le record enregistré est bien plus important : 17 mètres de long pour une masse de 200 kilogrammes !

Le dos du regalec est orné d’une grande nageoire brillante rouge vif. De chaque côté de son corps, ce poisson possède également de très longues nageoires avant. Les traits de Regalec sont plutôt effrayants. Cependant, en réalité, cet animal est plutôt paisible.

Plein d’innombrables surprises, le regalec affiche également un squelette bien particulier : ses os sont gélatineux ! A l’intérieur, ils sont dépourvus d’alvéoles, ce qui les rend très souples. Les seules boules osseuses rigides présentes dans l’armature du régalec sont situées le long de sa colonne vertébrale. Ce sont eux qui permettent aux muscles de s’attacher aux os et qui sont utilisés pour déplacer cet énorme poisson.

Le poisson tigre goliath, un redoutable prédateur

D’où viennent ses surnoms ?

Le regalec a plusieurs surnoms, à commencer par celui de « roi des harengs ». Cependant, il n’appartient pas du tout à cette espèce ! En réalité, cet animal carnivore se nourrit de petits poissons. Il a donc été observé plusieurs fois au milieu de bancs de harengs. De plus, il a au-dessus de sa tête une nageoire rouge, qui ressemble à une couronne. Rappelons que son nom « régalec » vient du latin royal qui signifie « royal ».

Le regalec est aussi surnommé « poisson ruban ». En effet, avant d’être observé dans son habitat naturel, dans les profondeurs, il n’était connu que grâce à quelques individus échoués, qui n’étaient pas entiers. Leur partie postérieure était souvent coupée franchement, comme une sorte de ruban coupé.

L’auto-amputation pour gagner de l’énergie…

Le regalec affiche une pratique bien particulière : l’auto-amputation. Lorsqu’il manque de nourriture, il se débarrasse d’une partie de son corps pour économiser de l’énergie. En effet, tous ses organes vitaux sont regroupés dans sa partie avant. Le regalec peut donc aisément couper sa longue queue sans que son pronostic vital ne soit mis en cause. De plus, il n’a absolument pas besoin d’elle pour nager. Il se tient verticalement dans les colonnes d’eau et avance grâce à une ondulation de sa nageoire dorsale.

Poisson rouge : pourquoi a-t-il tendance à mourir rapidement ?

Où vit le regalec et de quoi se nourrit-il ?

Le regalec vit presque partout sur la planète, sauf aux pôles, c’est-à-dire dans les océans Arctique et Antarctique. Il évolue à grande profondeur, jusqu’à 1 000 mètres sous la mer. Le regalec est un carnivore qui se nourrit de petits poissons. Il mange aussi quelques mollusques.

Quelles sont les légendes associées à Regalec ?

De par son allure atypique, le regalec a très souvent alimenté les histoires et légendes des marins. Il est notamment à l’origine des fantasmes sur le grand serpent de mer ou le Léviathan. Il apparaît ainsi dans de nombreux contes du folklore nordique, notamment en Islande et en Norvège. Mieux encore : au Japon, il est considéré comme le messager du dragon et le dieu des mers.

Lire aussi :

Qui est le poisson-pierre, le poisson le plus venimeux du monde ?

Top 10 des plus gros poissons du monde

Top 10 des plus gros poissons du monde

Quelles sont les particularités du poisson chirurgien ?

Quelles sont les particularités du poisson chirurgien ?

GrP1

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page