Nouvelles locales

Quels sont les symptômes les plus courants des sous-variantes COVID ?


Le virus à l’origine du COVID a évolué au cours des derniers mois, affectant les personnes qui l’ont contracté de différentes manières.

• Lisez aussi : COVID-19 : de la banalisation au déni

• Lisez aussi : Baisse des hospitalisations au Québec

• Lisez aussi : COVID-19 : aucune nouvelle restriction prévue, prévient Legault

Si au début le Delta provoquait une perte d’odorat, de goût, de la fièvre et des difficultés respiratoires, le tableau est complètement différent avec les nouvelles variantes du COVID, notamment Omicron qui a frappé très fort lors des dernières vacances.

Selon les données compilées via l’application de données Zoe Health, qui permet aux utilisateurs de transmettre leurs données médicales à des fins de recherche, le mal de gorge et la voix rauque sont les principaux symptômes liés à Omicron et aux sous-variantes du COVID. .

Ces symptômes n’étaient pas aussi répandus avec Delta et semblent affecter de la même manière les personnes vaccinées et non vaccinées.

De plus, les personnes atteintes d’Omicron sont moins susceptibles d’être hospitalisées et leurs symptômes durent moins longtemps, en moyenne 6,87 jours avec Omicron, contre 8,89 jours pour Delta.

D’autres symptômes graves étaient répandus comme la fièvre, les maux de tête, la sensation de brouillard et les douleurs oculaires sont moins fréquentes dans les cas d’Omicron. Cependant, ils peuvent encore se produire.

L’étude, qui a été financée par des subventions du ministère de la Santé et des Affaires sociales du gouvernement britannique, a testé des personnes au Royaume-Uni qui avaient été vaccinées. Ils ont testé les participants entre le 1er juin et le 27 novembre 2021, lorsque la variante Delta était dominante et entre le 20 décembre 2021 et le 17 janvier 2022 lorsque Omicron a pris le relais.

En plus d’une différence dans la durée et les types de symptômes entre les deux variantes, les chercheurs ont déclaré qu’Omicron se retrouve beaucoup moins fréquemment dans les voies respiratoires inférieures. C’est là que l’infection peut provoquer des symptômes plus graves, entraînant potentiellement des personnes à l’hôpital.

Ils ont également constaté que les symptômes d’Omicron ne duraient pas aussi longtemps chez les personnes vaccinées.

BA.4 et BA.5 provoquent une perte d’odorat

La sous-variante Omicron qui prévalait fin 2021 et début 2022 a été étiquetée BA.1. Il existe maintenant des sous-variantes d’Omicron, étiquetées BA.4 et BA.5, qui semblent provoquer à nouveau une perte d’odorat ou de goût, a déclaré le Dr Céline Gounder à CBS News.

Bien qu’il semble confirmé que les nouvelles variantes comme Omicron sont plus « douces », la sous-variante BA.2 d’Omicron était associée à plus de symptômes et à une plus grande perturbation des activités quotidiennes que la sous-variante BA. 1 d’Omicron.

De nouvelles recherches devraient permettre de dresser un portrait plus précis des variantes BA.4 et BA.5 qui sont actuellement presque dominantes au Québec.



journaldemontreal

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page