Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Divertissement

Quels sont les dix meilleurs restaurants de Lorient selon Gault & Millau ?


Les sources, à Lorient

Ce n’est pas une surprise si le restaurant des frères, Le Tirrand, récompensé d’une étoile Michelin, se hisse à la première place du classement de Lorient et ses environs avec une note de 14,5/20. Gault & Millau vante une cuisine « douce dans la forme et brute dans le fond, avec cette saveur captée dans un terroir sauvage » et salue « les produits travaillés avec virtuosité, les cuissons qui bougent et les ensembles de condiments innovants ».

Avel-Vor vers Port-Louis

Agathe Richou et Camille Lacôme, propriétaires du restaurant étoilé Michelin L'Avel Vor à Port-Louis.
Agathe Richou et Camille Lacôme, propriétaires du restaurant étoilé Michelin L’Avel Vor à Port-Louis. (Archives Le Télégramme/Dominique Morvan)

Fidèle à sa réputation, le seul autre restaurant étoilé de la région obtient une note très honorable de 14/20. Une belle récompense pour Camille Lacome et Agathe Richou, qui ont pris la direction de cette référence morbihannaise en 2022. « Elles déploient une cuisine raffinée, jamais planifiée, à base de produits de bonne origine », félicitent Gault & Millau, avec une mention spéciale pour le domaine viticole qui « grandit et se renouvelle petit à petit » depuis l’acquisition.

Luisa, à Lorient

Il obtient également une note de 14/20 ! Le chef Julien Corderoch se fait une place parmi les grands grâce à sa carte maritime où « les plantes occupent une belle place ». Rien d’étonnant de la part du successeur de Philippe Le Lay, le chef multi-étoilé de l’ancien restaurant Henri et Joseph !

Le tire-bouchon à Lorient

Guillaume et Karine Mahé, propriétaires du restaurant Le Tire-Bouchon à Lorient.
Guillaume et Karine Mahé, propriétaires du restaurant Le Tire-Bouchon à Lorient. (Archives Le Télégramme/Janis Le Dalour)

Maison de référence, « pleine d’élégance et de professionnalisme, où l’on se rend pour les grandes occasions », Le Tire-Bouchon atteint également la tête du classement avec une note de 14/20. Le restaurant de Guillaume et Karine Mahé, spécialisé dans les poissons et fruits de mer, « travaille dur pour offrir le meilleur à ses clients ». Le guide gastronomique valorise également l’existence de deux options intermédiaires pour le déjeuner, à 35 et 47 euros.

L’Hôte, à Lorient

Olivier Beurné, chef de cuisine à Amphitryon, et Anthony Rault, chef de cuisine.
Olivier Beurné, chef de cuisine à Amphitryon, et Anthony Rault, chef de cuisine. (Archives Le Télégramme/Céline Le Strat)

Olivier Beurné et Anthony Rault, chef de cuisine et maître d’hôtel de ce restaurant de Keryado, peuvent se rassurer : malgré la perte de leur étoile Michelin en 2022, ils restent « évidemment sans difficultés » au rang de chef du restaurant Gault & Millau (14/20). ). « Le duo n’est pas né dans les mêmes eaux que leurs (immenses) prédécesseurs Jean-Paul et Véronique Abadie, mais ils ont réussi le plus difficile : préserver l’âme de L’Amphitryon en lui donnant une nouvelle vie. »

Le Port de plaisance, à Groix

Belle note de 14/20 encore pour l’autre table du chef Olivier Beurné, également aux cuisines de L’Amphytrion. « Il promeut une cuisine insulaire bistronomique qui tient ses promesses, centrée autour d’une carte serrée qui valorise les ressources de l’île », écrit Gault & Millau.

Le Jardin Gourmand, à Lorient

La chef Nathalie Beauvais dispose de nombreuses ficelles.
La chef Nathalie Beauvais dispose de nombreuses ficelles. (Archives Le Télégramme/Céline Le Strat)

Le restaurant d’Arnaud et Nathalie Beauvais, dans le quartier de Kerentrech, obtient la note de 13,5/20. Le guide gastronomique salue la « passion » de la petite équipe qui « fait découvrir la cuisine autrement, à travers des cours de cuisine, des livres, des vidéos, à emporter et sur place ». Les plats « proches et inventifs » du chef ne sont pas en reste : « les épices subliment les produits du terroir, de la mer comme de la terre ».

  • 26 28 à Lorient

    Le Gault & Millau a attribué au restaurant de la rue Poissonnière la note de 13,5/20 pour ses plats « au ton contemporain » et sa cuisine gastronomique « bien nourrie de produits locaux ». Le guide apprécie également les « compositions techniques » du chef Arthur Friess et les formules à partir de 25 euros.

    Karantez, à Lorient

    Jonathan Reine obtient une note de 13/20 pour son restaurant situé dans une jolie demeure de style marin des années 30, dans le quartier de la Nouvelle-Ville. « Le chef revisite de grands classiques, avec le sens de la présentation et une exécution précise », félicite Gault & Millau.

    Les Mouettes, à Larmor-Plage

    Le restaurant de l’hôtel trois étoiles surplombant la plage de Kerguélen occupe la dernière place de ce classement avec une note de 13/20. Outre « l’ambiance exceptionnelle au coucher du soleil », Gault & Millau vante « des plats logiquement marins, avec des idées classiques et des idées plus modernes ».


    Gn fr enter

    Gérard Truchon

    An experienced journalist in internal and global political affairs, she tackles political issues from all sides
    Bouton retour en haut de la page