Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles

Quel avenir pour le Nupes après les législatives ?


Alexis Delafontaine, édité par Gauthier Delomez
modifié en

06:11, 16 juin 2022

La campagne des législatives se poursuit avec un duel à distance entre Emmanuel Macron et Jean-Luc Mélenchon. Chacun des deux leaders se bat pour une majorité dimanche soir, mais pour l’instant le parti présidentiel reste favori dans les sondages. En cas de défaite, l’avenir de Nupes sera incertain.

POUR ANALYSER

Dans un duel à distance avec Emmanuel Macron, Jean-Luc Mélenchon risque de perdre gros. Si les résultats du second tour des législatives ne donnent pas la majorité au Nupes, l’alliance de gauche, comme le montrent les derniers sondages, le leader insoumis, sans mandat de député, ne pourra pas profiter de la plate-forme de l’Assemblée nationale pour exister.

Surtout, la gauche risque de retourner dans ses chapelles, comme le sous-entend Yannick Jadot sur la question de son soutien aux propos de Jean-Luc Mélenchon sur la police. « Moi, je ne suis pas mélenchoniste, ça ne vous a pas échappé, mais je suis écologiste », répond l’ancien candidat à la présidentielle.

A LFI, on craint « une douloureuse guerre de succession »

« On a des divergences », poursuit l’ancien prétendant à l’Élysée, « mais quand on voit les urgences, cette coalition offre un avenir à la France ». L’alliance avec LFI durera jusqu’à dimanche pour Yannick Jadot, car il sait que son parti Europe-Ecologie Les Verts devra choisir un nouveau chef à la rentrée, entre lui, Julien Bayou ou Sandrine Rousseau.

Chez les socialistes aussi, le congrès approche et Olivier Faure sait qu’il joue son rôle ce dimanche. Alors le premier secrétaire préfère prendre ses distances avec les propos de Jean-Luc Mélenchon sur la police, sur France Inter : « Je ne dirai pas ‘la police tue’, je ne l’ai pas dit. C’est l’expression de Jean-Luc Mélenchon, mais je ne dis pas non plus ‘Il n’y a rien, il n’y a pas de sujet’. Enfin, à La France Insoumise, beaucoup craignent « une douloureuse guerre de succession », et peut-être même l’implosion de Nupes.

europe1 Fr

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page