Skip to content
Prime Macron 2022 : paiement, bénéficiaires… Quelles conditions ?


BONUS MACRON 2022. La prime de pouvoir d’achat exceptionnelle pourrait tripler cette année ! Qui peut le payer ? Qui y a droit ? Quel nouveau montant ? Ce que nous savons.

[Mis à jour le 6 juin 2022 à 08h09] La prime Macron devrait tripler en 2022 ! C’était l’une des grandes promesses de campagne du chef de l’Etat avant sa réélection, la proposition devrait devenir réalité et faire partie du projet de loi sur le pouvoir d’achat porté par la première ministre Elisabeth Borne. Reste que sa mise en œuvre reste conditionnée aux résultats des élections législatives des 12 et 19 juin prochains, en cas de majorité obtenue par le groupe LREM à l’Assemblée nationale. Qui aurait droit à ce triple bonus Macron ? Tout salarié dont le salaire est inférieur à 3x le salaire minimum. Autrement dit, moins de 4 768 euros bruts mensuels. A noter que cette prime, également appelée « PEPA », est totalement exonérée d’impôts et de cotisations, un avantage pour le salarié bénéficiaire comme pour l’employeur.

Les salariés ont la possibilité de verser une prime exceptionnelle de pouvoir d’achat de 1 000 euros, qui passerait donc à 3 000 euros en cas de triplement. Mieux, cette prime pourra passer de 2 000 euros à 6 000 euros HT si l’entreprise respecte scrupuleusement trois critères : moins de 50 salariés, avoir signé un accord d’intéressement ou être couvert par un accord de branche ou un accord d’entreprise prévoyant la valorisation de la profession des salariés ayant contribué, en 2020 ou 2021, à la continuité de l’activité économique et/ou au maintien de la cohésion sociale en exerçant exclusivement ou majoritairement sur site pendant les périodes d’état d’urgence sanitaire. Pour toute question complémentaire sur le sujet, vous pouvez vous adresser à votre direction régionale de l’économie, du travail, de l’emploi et de la solidarité (DREETS).

Depuis 2019, les salariés peuvent bénéficier d’une prime exceptionnelle, exonérée d’impôts et de cotisations sociales appelée la « prime Macron ». Cette prime de pouvoir d’achat exceptionnelle (est versé par tout employeur qui le souhaite aux salariés, sous certaines conditions. Notamment si le salarié concerné ne dépasse pas un certain plafond de revenu. Ce dispositif d’exonération fiscale et sociale vise à inciter les employeurs à verser des primes à leurs salariés afin d’améliorer leur pouvoir d’achat. Il ne s’agit pas d’une prime d’Etat, mais d’une prime d’entreprise qui reste facultative et volontaire.

Pour être exonérée de cotisations salariales, la prime Macron ne peut excéder le montant de 1 000 €. Les entreprises qui ont un accord d’intéressement peut verser la prime Macron jusqu’à 2 000 €. Ce montant, doublé, est également valable pour les entreprises de moins de 50 salariés, et les travailleurs de deuxième ligne (si des mesures de revalorisation sont prises). Cette prime pourrait désormais tripler en cas de réélection du candidat LREM le 24 avril, passant de 1 000 euros à 3 000 euros. Et jusqu’à 6 000 euros hors charges ni taxes pour les entreprises bénéficiant d’un accord d’intéressement.

La prime Macron est versée dans un délai prévu par la loi. Dans ce cas, entre le 1 juin 2021 et le 31 mars 2022. Que vous soyez fonctionnaire, salarié ou industriel, vous avez la possibilité d’en bénéficier. Avec le projet de loi sur le pouvoir d’achat, la réforme de la prime Macron devrait être annoncée dans les prochaines semaines, après les législatives selon les derniers mots de la porte-parole du gouvernement Olivia Grégoire.

Le montant de la prime Macron exonérée de cotisations est plafonné à 1 000 €. Cependant, ce montant peut tripler et atteindre 3 000 € en cas de majorité obtenue par le groupe LREM à l’Assemblée nationale à l’issue des élections législatives des 12 et 19 juin. Grande promesse de campagne du chef de l’État, elle pourrait entrer en vigueur cette année, au début de l’été avec la promulgation du projet de loi sur le pouvoir d’achat par le Premier ministre Elisabeth Borne.

Cette prime de pouvoir d’achat exceptionnelle pourrait aussi passer de 2 000 € à 6 000 € net d’impôt si l’entreprise payeuse a conclu un accord d’intéressement, compte moins de 50 salariés et pour les salariés de deuxième ligne (si des mesures de revalorisation sont prises).

La prime exceptionnelle de pouvoir d’achat est exonérée d’impôt sur le revenu et d’éventuelles cotisations ou cotisations sociales. Mais alors, qui est éligible à la prime Macron ? Les salariés gagnant moins de 3 fois le Smic (sur les 12 mois précédant le paiement). Cette prime Macron ne remplace aucun élément de rémunération. Déjà prolongée en 2021, la prime APE est renouvelé pour l’année 2022. A noter que l’employeur n’est pas obligé de verser la prime Macron. S’il souhaite le payer, il a la possibilité de le faire àtous ses employésou uniquement aux salariés dont la rémunération est inférieure à 3 fois le Smic.

En 2022, la prime Macron bénéficie aussi bien aux salariés et aux apprentis qu’aux intérimaires et aux agents publics. L’employeur peut totalement moduler le montant du versement de la prime PEPA selon le bénéficiaire en fonction de certains critères comme la rémunération du salarié, le niveau de classification du salarié, ses conditions de travail pendant la crise du Covid, ou encore son temps de travail sur un an.

GrP1

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.