Nouvelles du Canada

Préserver le patrimoine grâce au numérique


L’Ouest canadien est connu pour son alpinisme, mais ce n’était pas le cas dans les années qui ont suivi l’achèvement du chemin de fer transcontinental en 1885.

Cela a amené des guides de montagne suisses dans les montagnes Rocheuses pour partager leurs connaissances en matière d’alpinisme.

Pour loger ces guides et leurs familles, six chalets de style suisse répartis sur 20 hectares de coteaux ont été construits au nord de Doré entre 1910 et 1912.

Appelé Village Edelweissl’endroit est maintenant en vente pour 2,3 millions de dollars.

Selon la Fiducie nationale du Canada, Village Edelweiss est l’un des 10 endroits les plus menacés du pays. Le site est situé au nord de la ville de Doré dans le district régional de Colombie-Britannique, une zone rurale sans lois sur le patrimoine. Les acquéreurs potentiels ne seraient donc pas tenus de conserver les bâtiments.

La Fondation Village suisse de l’edelweiss a donc été créé par un groupe qui espère racheter et préserver le site, mais rien n’est garanti.

Une solution différente

Johann Roduit est l’un des fondateurs de la Fondation Village suisse de l’edelweiss. Il a lui-même quitté la Suisse pour s’installer en Colombie-Britannique et a vu l’impact du village et de l’immigration suisse en général au Canada.

Il croit que le village est non seulement important pour le patrimoine du Canada et de la Suisse, mais aussi pour la culture de l’alpinisme dans le monde. Sa vente a été un choc pour lui.

J’étais un peu surpris. Comment vendre un tel site patrimonial ? je viens d’Europe [et] Je pense aux vieux monuments [là-bas]… vous n’aurez jamais de sites patrimoniaux à vendreil a dit.

Le plan initial est d’avoir le site capturé numériquement afin que les gens en Suisse puissent le voir. L’organisation s’efforce également de collecter des fonds pour l’acheter et le conserver.

La fondation a jusqu’à présent levé un tiers des fonds pour un dépôt initial de 100 000 $ grâce au financement participatif. Il continuera à négocier avec les vendeurs pour trouver un accord dans le but de redynamiser la région avec un concept de tourisme culturel durable.

Il est professeur à l’Université de Calgary Pierre Dawson qui dirige l’équipe responsable de la préservation numérique du site. Selon lui, c’est la meilleure solution pour les endroits qui ne peuvent pas être sauvés physiquement en raison de facteurs tels que l’argent ou l’environnement.

A l’aide d’un scanner laser terrestre, Pierre Dawson et son équipe capturent des données de sites patrimoniaux pour créer des répliques virtuelles qui sont ensuite accessibles en ligne.

Un rendu du cottage Edward Fuez, l’un des bâtiments du village d’Edelweiss, créé par les archives numériques du patrimoine de l’Université de Calgary.

Photo : fournie par les archives du patrimoine numérique

L’équipe se concentre sur les sites importants qui n’ont pas de désignation officielle d’importance.

Essentiellement, nous voulons préserver numériquement ces sites du patrimoine local, afin qu’il y ait une trace d’eux s’il leur arrive quoi que ce soit, mais aussi pour que le public, à travers le visage public des archives, puisse en apprendre davantage sur leur histoire et leur importance. à cette communauté particulière Expliquer Pierre Dawson.

Il estime que la sensibilisation du public est essentielle à la préservation du patrimoine et que les archives numériques aident en rendant ces sites accessibles aux personnes qui ne peuvent pas y accéder physiquement.

canada-lapresse

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page