Nouvelles

Près de la moitié des femmes quitteraient leur travail à cause de la position de l’employeur sur l’avortement : sondage

Près de la moitié des femmes qui travaillent quitteraient leur emploi si les positions de leurs employeurs sur l’avortement différaient des leurs, selon un nouveau sondage.

Le sondage, réalisé par la plateforme d’investissement axée sur les femmes Ellevest, a révélé que 44 % des travailleuses américaines ont déclaré qu’elles quitteraient leur emploi actuel si les opinions de leur employeur sur les droits reproductifs ne correspondaient pas aux leurs.

Pour les femmes actives de la génération Y, le plus grand groupe générationnel de la main-d’œuvre féminine, ce nombre est passé à 56 %, a rapporté Bloomberg. La génération Y représente environ 35 % de la main-d’œuvre totale.

Plus de la moitié des quelque 2 500 personnes interrogées ont déclaré que la décision de la Cour suprême abolissant le droit constitutionnel à l’avortement a accru leurs inquiétudes concernant le financement des soins de santé reproductive.

De nombreuses grandes entreprises ont depuis proposé de payer les frais de transport des employés vers les États où l’avortement est toujours légal. Les travailleurs et les syndicats font également pression sur les employeurs pour qu’ils assument les coûts accrus liés à l’obtention d’avortements hors de l’État.

Une analyse récente de Bloomberg a révélé que les femmes dans les États où l’avortement est interdit ou strictement réglementé devront désormais parcourir en moyenne 550 miles vers des États où les avortements sont toujours accessibles.

Elle a souligné que le COVID-19 et l’inflation étaient des aspects clés de l’insécurité financière croissante des femmes. Mais elle a souligné que la décision de la Cour suprême sur l’avortement « assombrit » désormais l’avenir économique des femmes.




huffpost

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page