Skip to content
pourquoi le secteur de l’édition n’a plus les moyens d’acheter du papier


Nicolas Carreau
, modifié en

11h23, le 24 janvier 2022

Alors que le marché du livre a progressé de 19 % l’an dernier, le secteur du livre n’arrive pas à produire suffisamment de livres faute de papier. Une pénurie liée à la crise sanitaire, à la hausse des prix de l’énergie mais aussi à la place prépondérante du carton dans l’industrie papetière.

C’est un casse-tête pour l’industrie de l’édition. Les ventes de livres ont explosé l’an dernier avec une augmentation de 19 %. La mauvaise nouvelle est que l’industrie manque de papier pour fabriquer les livres. La pénurie, liée à la crise sanitaire, dure et ses effets commencent à se faire sentir dans les rayons des librairies.

Les professionnels du secteur de l’édition connaissent des difficultés d’approvisionnement. Les hausses de prix peuvent atteindre 50 %. De qui est-ce la faute ? Les transports, tout d’abord, qui ont été très perturbés par la pandémie. Le bois qui doit être transformé en pâte arrive plus lentement à destination.

Priorité donnée au carton

L’autre facteur expliquant la pénurie est la hausse des prix de l’énergie. La pâte à papier est essentiellement composée d’eau et nécessite un séchage très énergivore. De plus, l’édition ne représente que 5 % de l’utilisation de la pâte à papier et ce n’est pas le secteur prioritaire, contrairement au carton qui progresse grâce aux livraisons à domicile et à la baisse de l’utilisation des emballages plastiques. La production de carton se fait donc au détriment du papier et des livres.

europe1 Fr

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.