Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Politique

« Pour un retour complet à la normale, il faudra attendre au moins une semaine », estime l’industrie pétrolière en France

Malgré l’accord trouvé vendredi 14 octobre entre les deux syndicats majoritaires de TotalEnergies et la direction, « Il faudra attendre au moins une semaine » pour mettre fin à la pénurie de carburant, alerte sur franceinfo Olivier Gantois, président de l’Union française des industries pétrolières (UFIP Energies et Mobilités) et porte-parole de l’industrie pétrolière en France. « Il y aura une détente à partir de ce week-end » dans les stations-service mais le retour à la normale « ne sera observé que si toutes les raffineries redémarrent ».

>> Pénurie de carburant : suivez l’évolution de la situation en direct

Cet accord doit-il entraîner automatiquement la reprise d’activité ?

Pas automatiquement, mais c’est une très bonne nouvelle. C’est une bonne nouvelle du point de vue de l’existence du dialogue social. Cela devrait désamorcer la situation. Chez Esso, l’accord a été signé lundi et la grève a depuis été levée sur les deux sites du groupe. J’ose espérer qu’il en sera de même chez TotalEnergies.

N’y a-t-il pas des leçons à tirer ?

Nous avons signé un accord de branche au niveau de la convention pétrolière, donc de l’ensemble de la filière pétrolière, le 3 octobre dernier. Avant l’été, nous avions convenu d’entamer des négociations avec les organisations syndicales de la branche sur cette question du salaire augmente. Nous n’avons pas attendu les grèves pour le faire. En effet, dès que nous avons reçu des demandes des organisations syndicales pour rouvrir les négociations, nous les avons considérées très sérieusement et nous l’avons annoncé aux organisations syndicales au début de l’été.

Combien de temps pensez-vous qu’il faudra pour revenir à la normale?

Il y a déjà des livraisons. Dès qu’il y aura des redémarrages et des libérations d’autres sites, soit par réquisition soit préférentiellement par levée de grève, on aura tout de suite une sorte de bouffée d’air frais qui libérera des volumes dans la logistique. Mais pour un retour à 100% à la normale, il faudra attendre au moins une semaine, voire plus. La situation normale ne sera observée que si toutes les raffineries redémarrent. Et pour redémarrer une raffinerie, il faut plusieurs jours ou a priori une semaine. Le relâchement sur la logistique se fera sentir au bout d’un ou deux jours déjà.

Est-ce à dire qu’il peut y avoir un peu de détente ce week-end ?

Oui, je suis sûr qu’il y aura de la détente ce week-end. J’espère que les automobilistes en prendront note. J’encourage tout de même les automobilistes qui n’ont pas besoin de faire le plein et qui ont l’intention de faire le plein par précaution, à attendre la semaine prochaine pour le faire.



francetvinfo

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page