Skip to content
« Portrait de la danseuse Anita Berber » (1925) d’Otto Dix

Figure scandaleuse des cabarets berlinois, Anita Berber, bisexuelle avouée et adepte de la danse libre, parfois nue, est représentée ici avec les cheveux teints en rouge par son ami Otto Dix, telle une Veille svelte de Cranach. Une figure à la fois érotique et morbide, dont le visage blanchi et les orbites enfoncées semblent présager une fin tragique. Trois ans plus tard, Anita Berber meurt de la tuberculose à seulement 29 ans.

New Grb1

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.