Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles du monde

Plusieurs personnes sont blessées dans une fusillade à Paris : la police exhorte à rester à l’écart de la zone


Trois personnes ont été tuées et plusieurs gravement blessées après qu’un tireur âgé a ouvert le feu à Paris, provoquant une « panique totale » alors que l’effusion de sang revenait dans les rues de la capitale française.

Le tireur, qui serait un conducteur de train français à la retraite de 69 ans qui a attaqué un camp de migrants l’année dernière, a tiré à l’aveuglette près du centre culturel kurde Ahmet-Kaya dans un quartier animé de la ville près de la gare du Nord à environ le midi.

Un officier héros a réussi à arracher l’arme au tueur, qui n’a été libéré de prison qu’il y a 11 jours, dans un salon de coiffure pour arrêter le déchaînement d’horreur après que des balles ont retenti près de la gare Eurostar.

En décembre de l’année dernière, le même agresseur aurait lacéré des tentes de migrants soudanais avec une épée dans la capitale française, en hospitalisant deux, et a fait l’objet d’une enquête sur deux tentatives d’homicide distinctes en 2016 et 2021.

Un homme armé a abattu plusieurs personnes à Paris alors que la police avertissait les gens de rester à l’écart de la zone

Après l’attaque du camp de migrants dans le 12e arrondissement l’an dernier, une source a déclaré qu’il était « très mal connu de la police ».

L’adjoint au maire de Paris, Ian Brossat, a déclaré à l’époque que l’agresseur avait tenu des propos « contre les étrangers ».

Une source d’enquête a déclaré aujourd’hui: Il semble qu’il s’agisse d’un fanatique raciste d’extrême droite qui ciblait quiconque ressemblait à un immigrant.

«Il a commencé à tirer sur des gens dans le 10e arrondissement et a lui-même été blessé lors d’un affrontement avec la police, avant qu’ils ne l’arrêtent.

« Le suspect n’a été libéré de prison que le 12 décembre pour une attaque raciste perpétrée l’année dernière. »

La police de Paris a déclaré qu’elle faisait face à un incident sur la rue d’Enghien et a exhorté le public à rester à l’écart de la zone, mais a maintenant confirmé que l’incident était terminé.

« Le tireur a été arrêté avec son arme. Le danger est passé », a déclaré à l’AFP une source policière. « Ses motivations restent inconnues à ce stade. »

Les procureurs antiterroristes enquêtent sur la fusillade, mais n’ont indiqué aucun signe de motif terroriste.

Un habitant Emmanuel Boujenan a déclaré à l’AFP que l’homme avait été interpellé dans un salon de coiffure.

« Il y avait des gens qui paniquaient, criaient à la police et pointaient vers le salon » il est là-dedans, il est là-dedans, entrez « », a-t-il expliqué.

Il a dit avoir vu deux personnes sur le sol du salon avec des blessures à la jambe.

Le tireur a ouvert le feu au Centre culturel kurde dans le 10e arrondissement près de la Gare du Nord

Le tireur a ouvert le feu au Centre culturel kurde dans le 10e arrondissement près de la Gare du Nord

Un témoin a déclaré à l'agence de presse française AFP que sept ou huit coups de feu avaient été tirés, semant le chaos dans la rue

Un témoin a déclaré à l’agence de presse française AFP que sept ou huit coups de feu avaient été tirés, semant le chaos dans la rue

La police a réussi à lui arracher l'arme et à l'arrêter pour arrêter le déchaînement d'horreur après que des balles ont retenti dans le centre-ville près de la gare Eurostar

La police a réussi à lui arracher l’arme et à l’arrêter pour arrêter le déchaînement d’horreur après que des balles ont retenti dans le centre-ville près de la gare Eurostar

L'attaque s'est produite au centre culturel kurde Ahmet-Kaya (photo) dans un quartier animé du 10e arrondissement près de la gare du Nord vers midi.

L’attaque s’est produite au centre culturel kurde Ahmet-Kaya (photo) dans un quartier animé du 10e arrondissement près de la gare du Nord vers midi.

Plusieurs personnes sont blessées dans une fusillade à Paris : la police exhorte à rester à l'écart de la zone

La maire socialiste de Paris, Anne Hidalgo, a déclaré qu'une cellule psychologique serait mise en place à la mairie

La maire socialiste de Paris, Anne Hidalgo, a déclaré qu’une cellule psychologique serait mise en place à la mairie

Une source a déclaré: «La police a été appelée et l’a arrêté, tout en confisquant son arme. Les autorités conseillent maintenant aux gens d’éviter la zone.

Le tournage s’est produit alors que Paris bouillonnait d’activité avant le week-end de Noël.

Un témoin a déclaré à l’agence de presse française AFP que sept ou huit coups de feu avaient été tirés, alors que la pagaille éclatait dans les rues environnantes.

Un commerçant de la région a déclaré: «C’était la panique totale. Nous nous sommes enfermés à l’intérieur.

Des civières ont été amenées sur les lieux de la fusillade et un périmètre de sécurité a été mis en place par la police.

Les motivations du tireur restent floues.

Le parquet a ouvert une enquête pour meurtre, homicide volontaire et violences aggravées.

Paris a été la cible d’une série d’attaques meurtrières à l’arme à feu et au couteau ces dernières années.

L’attentat terroriste le plus meurtrier jamais perpétré dans le pays a eu lieu en novembre 2015, lorsque 130 personnes ont été tuées dans un certain nombre de lieux.

Des kamikazes prêtant allégeance à l’Etat islamique ont pris pour cible le Stade de France, des cafés, des restaurants et la salle de concert du Bataclan, où 90 personnes sont mortes.

Des civières ont été amenées sur les lieux de la fusillade et un périmètre de sécurité a été mis en place par la police

Des civières ont été amenées sur les lieux de la fusillade et un périmètre de sécurité a été mis en place par la police

La police de Paris a déclaré qu'elle faisait face à un incident sur la rue d'Enghien et a exhorté le public à rester à l'écart de la zone

La police de Paris a déclaré qu’elle faisait face à un incident sur la rue d’Enghien et a exhorté le public à rester à l’écart de la zone

Les médias locaux affirment que deux personnes ont été confirmées mortes jusqu'à présent et quatre ont été blessées

Les médias locaux affirment que deux personnes ont été confirmées mortes jusqu’à présent et quatre ont été blessées

Deux personnes ont été tuées et plusieurs gravement blessées après qu'un tireur âgé a ouvert le feu à Paris

Deux personnes ont été tuées et plusieurs gravement blessées après qu’un tireur âgé a ouvert le feu à Paris

Le parquet a ouvert une enquête pour meurtre, homicide volontaire et violences aggravées

Le parquet a ouvert une enquête pour meurtre, homicide volontaire et violences aggravées

Plus tôt dans l’année, deux hommes armés nés à Paris et liés à Al-Qaïda ont fait irruption dans les bureaux du magazine satirique Charlie Hebdo, faisant 17 morts à l’intérieur et trois à l’extérieur.

En juillet 2016, 86 personnes ont été appelées et plus de 400 blessées lorsqu’un camion de 19 tonnes a été délibérément conduit dans la foule sur la promenade du front de mer de Nice, à seulement 20 miles de Cannes.

Le terroriste s’est avéré être un immigré tunisien qui a été abattu par la police.

Au cours du même mois, deux terroristes d’Isis ont assassiné un prêtre catholique de 86 ans lors d’un service religieux en Normandie.

Et en octobre 2020, trois personnes ont été poignardées à mort par un immigré tunisien dans la basilique Notre-Dame de Nice.

Il y a également eu de fréquentes attaques au couteau contre les forces de l’ordre, entraînant la mort de policiers en service.


dailymail Uk

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page