Nouvelles locales

Plus de 46,5 milliards de dirhams de primes enregistrées à fin novembre

L’épargne en dirhams reste le premier segment du marché en termes de chiffre d’affaires, devant l’automobile et les accidents de la vie.

Le secteur de l’assurance défie la crise. Après une année record en 2020, le chiffre d’affaires du secteur devrait de nouveau atteindre un niveau historique en 2021. Déjà fin novembre dernier, les primes globales enregistrées par les compagnies d’assurance et de réassurance (hors réassureurs exclusifs) ont augmenté de 10,5 % en rythme annuel. , pour atteindre 46,58 milliards de DH. Rappelons qu’en 2020, le secteur a réalisé des primes émises de 45,1 milliards de DH (+1%) en affaires directes et de 48,1 milliards (+3%), en tenant compte des acceptations en réassurance, y compris les réassureurs exclusifs. En attendant les chiffres définitifs pour l’ensemble de l’année 2021, la dynamique de marché observée à fin novembre dernier est tirée par l’assurance Vie, dont les primes ont augmenté de 14,1% à 21,03 milliards de DH, soit près de deux fois le taux de croissance de l’assurance Non-Vie. activité qui a elle-même progressé de 7,6% à 25,55 milliards de DH. Le marché mondial continue d’être dynamisé par l’épargne et l’automobile, en plus de l’assurance « Individuelle accident » et de la couverture obligatoire contre les conséquences des événements catastrophiques.

Pour la branche vie, les produits d’épargne classiques (soutien en dirhams) ont drainé 16,61 milliards de dirhams au cours des onze premiers mois de 2021, en hausse de 14,5% sur un an. De leur côté, les contrats investis en unités de compte – plus risqués que les contrats traditionnels en dirhams, mais potentiellement plus rémunérateurs – continuent d’attirer l’épargne des Marocains. En effet, l’épargne en unités de compte a bondi de 25,4% à 1,58 milliard de dirhams. Par ailleurs, les primes d’assurance décès se sont améliorées de 7% à 2,84 milliards de DH. Quant à la branche Non-Vie, la hausse de 7,6% enregistrée à fin novembre 2021 est principalement imputable à l’assurance automobile dont les primes ont augmenté de 9,5% à 12,09 milliards de DH. Les assurances liées aux « Accidents corporels » ont augmenté de 5,1% à 4,45 milliards de DH. A cela s’ajoute la garantie obligatoire contre les conséquences d’événements catastrophiques qui a généré à fin novembre 490,7 millions de DH de primes, en hausse de 11,3%. A noter que cette garantie obligatoire contre les conséquences d’événements catastrophiques est mise en place depuis 2020. La tendance haussière des primes a concerné la quasi-totalité des segments de la Non-Vie, notamment l’assurance Incendie (+8,4% à 2,16 milliards de dirhams) et accidents du travail et maladies professionnelles (AT & MP : + 1,5 % à 2,24 milliards). Par ailleurs, pour les investissements dans le secteur des assurances, l’encours total s’est établi à 183,68 Md MAD en novembre dernier, pratiquement stable sur un mois (+0,2), selon les dernières statistiques mensuelles publiées par l’Autorité de contrôle des assurances et de la prévoyance sociale (ACAPS) .



lematin

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page