Nouvelles locales

Plus de 1 000 migrants arrivent en Italie en quelques heures

Publié le:

Plus d’un millier de migrants sont arrivés en Italie en quelques heures tandis que des centaines d’autres, secourus par des navires humanitaires, attendaient un port pour les recevoir, ont indiqué dimanche des ONG et les autorités.

L’afflux – bien qu’il ne soit pas inhabituel pour les mois d’été – survient cette année alors que l’Italie se prépare à des élections anticipées après la démission jeudi du Premier ministre italien Mario Draghi.

Plus de 600 personnes tentant de traverser la Méditerranée à bord d’un bateau de pêche à la dérive ont été secourues samedi par un navire marchand et des garde-côtes au large de la Calabre, à la pointe sud de l’Italie.

Ils ont été débarqués dans plusieurs ports de Sicile.

Les autorités ont également récupéré les corps de cinq migrants décédés dans des circonstances jusqu’ici indéterminées.

Sur l’île de Lampedusa, quelque 522 personnes en provenance d’Afghanistan, du Pakistan, du Soudan, d’Éthiopie et de Somalie, entre autres, sont arrivées dès les dernières heures de samedi dans 15 bateaux différents en provenance de Tunisie et de Libye.

Selon les médias italiens, le centre d’accueil de l’île a été débordé.

D’une capacité de 250 à 300 personnes, il en accueille actuellement 1 200, selon l’agence de presse Ansa.

Selon La Sicile Quotidiennement, les derniers arrivés sur Lampedusa provenaient à la fois de navires transportant des dizaines, voire des centaines de personnes, ainsi que de petits canots pneumatiques.

Quatre Tunisiens, dont une femme, se sont échoués dans la nuit sur la plage de Cala Pisana après avoir traversé le bras de mer séparant la Tunisie de l’île italienne, précise le quotidien.

Dans le même temps, il a déclaré que les garde-côtes avaient intercepté un navire de 13 mètres qui avait quitté la ville de Zawiya, dans le nord-ouest de la Libye, avec à son bord 123 personnes du Pakistan, du Bangladesh, d’Égypte et du Soudan.

Itinéraire le plus dangereux

Des ONG offshore ont continué à récupérer des centaines de migrants en détresse en Méditerranée.

SeaWatch a indiqué avoir effectué quatre opérations de sauvetage samedi.

« A bord de SeaWatch3, nous avons 428 personnes, dont des femmes et des enfants, une femme enceinte de neuf mois et un patient gravement brûlé », a-t-il indiqué sur son compte Twitter.

OceanViking, exploité par l’organisation non gouvernementale SOS Méditerranée, a indiqué avoir récupéré 87 personnes, dont 57 mineurs non accompagnés, qui étaient entassées sur « un bateau pneumatique bondé en détresse dans les eaux internationales au large de la Libye ».

La route migratoire de la Méditerranée centrale est la plus dangereuse au monde.

Entre le 1er janvier et le 22 juillet, 34 000 personnes sont arrivées en Italie par voie maritime contre 25 500 au cours de la même période en 2021 et 10 900 en 2020, a indiqué le ministère italien de l’Intérieur.

L’Organisation internationale pour les migrations estime que 990 personnes sont mortes et ont disparu depuis le début de l’année.

(avec AFP)

rfi En2Fr

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page