Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles locales

[PHOTOS] Cousu, lavé, réparé : découvrez le travail colossal de cet hôpital pour animaux empaillés


Celui-ci doit être envoyé « en chirurgie » et « on va le recoudre ici », assure Judith, bénévole à l’hôpital vénézuélien des peluches qui, depuis 2017, a réparé et livré aux écoles et associations des quartiers défavorisés plus de 30 000 jouets recyclés.

Installé dans la maison de sa fondatrice Lilian Gluck, une institutrice de 63 ans, le Stuffed Animal Hospital reçoit chaque semaine des centaines de jouets à réparer qu’il faut d’abord trier : Barbie, animaux, Mickey ou jouets pour bébés.


[PHOTOS] Cousu, lavé, réparé : découvrez le travail colossal de cet hôpital pour animaux empaillés

« L’hôpital des peluches fonctionne comme un hôpital, les patients viennent de la rue », explique Gluck.

« Les patients sont cousus, lavés, réparés, s’il leur manque des yeux on leur en donne, on les coiffe, on met un beau ruban et une carte avec un très beau message pour qu’ils prennent soin d’eux et les donnent en cadeau cadeau aux autres enfants quand ils seront grands ».


[PHOTOS] Cousu, lavé, réparé : découvrez le travail colossal de cet hôpital pour animaux empaillés

Dans une salle, plus de 300 peluches attendent d’être cousues. Et dans la salle qui sert d’atelier, les volontaires se partagent les tâches.

Il y a ceux qui nettoient les jouets et les cousent soigneusement, tandis que d’autres s’appliquent à peindre des poupées abîmées.

Et il y a les couturières qui confectionnent les petits costumes, une des tâches favorites de Judith.


[PHOTOS] Cousu, lavé, réparé : découvrez le travail colossal de cet hôpital pour animaux empaillés

L’arrière-grand-mère de 90 ans s’émerveille de la reconnaissance dans les yeux des enfants : « J’adore les voir quand nous arrivons et ils savent qu’ils vont recevoir un jouet. Vous n’imaginez pas les yeux qu’ils ont, c’est un immense plaisir ».

Chaque peluche qui vous sera offerte est soigneusement emballée. Chaque détail compte, insiste Lilian Gluck, convaincue que « redonner de la dignité » aux enfants passe par leur donner des jouets en bon état, soigneusement emballés.


[PHOTOS] Cousu, lavé, réparé : découvrez le travail colossal de cet hôpital pour animaux empaillés

« Droit de jouer »

Dans un pays où plus de 76% de la population doit faire face à l’extrême pauvreté, selon une étude de l’Université catholique privée Andrés Bello (UCAB), Mme Gluck nie concentrer son énergie uniquement sur la distribution de jouets.

« On accompagne beaucoup de gens qui proposent de la nourriture, mais on ne peut pas s’arrêter là (…) Nos enfants doivent évidemment manger, mais jouer et rire font aussi partie de leurs besoins de base », précise-t-elle.


[PHOTOS] Cousu, lavé, réparé : découvrez le travail colossal de cet hôpital pour animaux empaillés

Un point de vue partagé par la pédiatre Maria José Rodriguez, bénévole de l’association depuis que les patients de sa clinique ont reçu des dons de l’Hôpital des peluches.


[PHOTOS] Cousu, lavé, réparé : découvrez le travail colossal de cet hôpital pour animaux empaillés

« On ne sortira pas un enfant de la malnutrition avec un animal en peluche, mais jouer est un besoin fondamental, les enfants doivent avoir ce droit », souligne ce médecin de 47 ans.


[PHOTOS] Cousu, lavé, réparé : découvrez le travail colossal de cet hôpital pour animaux empaillés

Dans une école primaire de Petare, la plus grande favela du pays, Elias, 10 ans, vient de se voir offrir un jouet avec un sac, une boîte de crayons et des bonbons : « Je m’en fiche si c’est recyclé, du moment que on peut s’en servir pour jouer avec », s’exclame-t-il avec joie.

Le message d’accompagnement se lit comme suit : « Bonjour, je suis votre nouveau doudou, je suis expérimenté, car j’ai déjà joué avec un autre enfant, aimez-moi et prenez soin de moi. Et quand tu seras grand, tu m’offriras à un autre enfant qui m’aimera comme toi ».


[PHOTOS] Cousu, lavé, réparé : découvrez le travail colossal de cet hôpital pour animaux empaillés

La directrice de l’école, Mariligia Moreno, estime qu’il s’agit d’une nourriture « sentimentale », « émotionnelle » pour des enfants meurtris par l’absence dont font preuve certains parents.


[PHOTOS] Cousu, lavé, réparé : découvrez le travail colossal de cet hôpital pour animaux empaillés

« Un animal en peluche ne va pas compenser cela, mais c’est une façon de les aider à s’exprimer, de prendre soin d’eux, de donner l’amour que peut-être pour le moment ils n’ont personne à qui donner ».



journaldemontreal

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page